AccueilCanadaPars en long week-end d'aventure en Abitibi-Témiscamingue (4 jours / 3 nuits)

Pars en long week-end d’aventure en Abitibi-Témiscamingue (4 jours / 3 nuits)

En tant que backpacker, on prend facilement un train de 16 heures au Myanmar ou encore un bus de 21 heures entre le Pérou et l’Équateur, mais on est souvent plus frileux de se déplacer chez nous!

Mets-toi en mode aventure pour découvrir l’une des régions les plus magiques du Québec : l’Abitibi-Témiscamingue! Cette destination au nord-ouest de la province est l’endroit où aller pour vivre des aventures hors des sentiers battus. Sors de ta zone de confort en allant te « perdre » dans ce coin sauvage du Québec. On t’a déjà suggéré un itinéraire d’une semaine en Abitibi-Témiscamingue en vivant l’expérience complètement folle d’y faire un roadtrip d’hiver. Cette fois, on t’inspire avec un itinéraire excitant de 4 jours et 3 nuits qui incluent les déplacements. C’est possible de profiter de la région sans y passer toute une semaine!

Comment t’y rendre?

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Pour te rendre en Abitibi-Témiscamingue, tu peux utiliser ton auto (ou en louer une), ou encore prendre l’autobus ou l’avion. Les Autobus Maheux proposent plusieurs trajets pour t’y rendre. Si tu optes pour ce transport, on te recommande toutefois de te louer une voiture une fois sur place.

Dépendant d’où tu viens au Québec, tu voudras certainement partir très tôt le matin. Si tu pars de Montréal, ça te prendra environ 7h de route pour te rendre à Rouyn-Noranda, ta première destination. Si t’es un backpacker aguerri, ce roadtrip est de la p’tite bière pour toi!

La route est une attraction en soi.

Une fois avoir dépassé les Laurentides, tu traverseras la magnifique réserve faunique de la Vérendrye. C’est à ce moment que tu commenceras à te sentir au bout du monde, ben déconnecté, en croisant lacs et forêts à perte de vue. C’est tellement excitant!

Jour 1 : En mode festif à Rouyn-Noranda

© Marie St-Yves et Lisa Marie Gaudreault/ Nomad Junkies

Tu commences ton périple avec un arrêt obligatoire à Rouyn-Noranda, une ville surprenante qui vibe! S’il y a bien un must que tu ne veux pas manquer à Rouyn-Noranda, c’est le Festival de musique émergente, plus connu sous son acronyme le FME. Cette année, le festival avait lieu du 2 septembre au 5 septembre, en plein durant le week-end de la fête du Travail.

Planifie ton FME ici > Le Festival de musique émergente qui vaut le détour!

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Après une soirée à profiter des différents shows, tu vas vouloir un endroit pour récupérer de la route et de ta soirée (probablement bien arrosée). Pour une nuit de repos bien méritée, dors au Quality Inn de Rouyn-Noranda; t’as même un accès direct au restaurant « La Cage aux Sports », ainsi que les déjeuners inclus. Un peu de confort après toute cette route, c’est quand même pas pire!

Jour 2 : En mode plein air

Loue un canot au Parc national d’Aiguebelle, secteur Mont-Brun

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Après un bon gros déjeuner rassasiant à l’hôtel, prépare-toi à une journée complète de pure aventure! Rends-toi au parc national d’Aiguebelle, un incontournable du coin. C’est au secteur Mont-Brun que tu t’arrêteras aujourd’hui. Respire l’air frais de la forêt en arrivant! Tu verras, les possibilités d’activités sont infinies (kayak, canot, rabaska, pêche, fatbike, SUP… name it). Tu peux même faire de l’escalade sur glace en hiver et observer les aurores boréales (si c’est le temps de l’année bien évidemment).

Le parc national d’Aiguebelle te permet également de faire des expéditions en arrière-pays. Tu verras, c’est vraiment wild comme coin. Si t’es un hiker dans l’âme, sache qu’il y a plus de 30 km de randonnées pour tous les goûts (courtes et longues randonnées, de différents niveaux).

Dans ce parc SÉPAQ, tu te sentiras seul au monde et tu pourras réellement déconnecter (et connecter avec la nature). Ça fait du bien d’être dans un parc national moins touristique, loin des foules. Par où commencer pour profiter des magnifiques paysages d’Aiguebelle? On a opté pour un tour de canot sur le lac La Haie.

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Après avoir récupéré ta veste de sauvetage et ta pagaie à l’accueil, rends-toi au stationnement du lac (5 minutes de voiture). Tu marcheras environ 20 minutes dans la forêt pour rejoindre le lac et récupérer ton canot sur place. Prévoie environ 2h pour l’aller-retour avec ton embarcation nautique. Même s’il fait gris, le détour vaut la peine, car la température spooky rend les couleurs des arbres et de l’eau encore plus flamboyantes. Tu ne seras pas déçu!

Après ton excursion en canot (ou autre embarcation), tu risques d’être affamé, comme on l’était. Dirige-toi au restaurant Pizzé pour le lunch. Le décor à la fois moderne et rustique intègre de l’art autochtone, rappelant les origines du coin (on adore). Pizzé est l’endroit hip à essayer à Rouyn-Noranda. N’oublie pas de goûter à l’une des délicieuses pizzas servies sur place.

Alternative de lunch : Tu pourras aussi faire un pique-nique au parc national avec différents produits de la région (fromages, produits frais et vins locaux). L’Abitibi-Témiscamingue n’a rien à envier aux autres régions quant à sa nourriture locale!

Fais du trek à Récré-Eau des Quinze

© Lisa Marie Gaudreault / Nomad Junkies

Après ce bon repas au Pizzé, continue ta journée plein-air en direction de Récré-Eau des Quinze, plus précisément dans le secteur Saint-Eugène-de-Guigues pour une randonnée pédestre. Ça te prendra environ 1h15 pour t’y rendre à partir du Pizzé. C’est l’endroit idéal pour sortir des sentiers battus puisque très peu de gens s’y aventurent.

En te rendant, tu verras les changements de paysages, passant d’une région minière à une région plus agricole. Assure-toi de suivre les pancartes sur la route, le parc est bien indiqué, mais l’adresse Google Maps n’est pas tout à fait exacte. Écoute, c’est sauvage et c’est exactement ce qui fait le charme de la région.  Après avoir fait travailler tes bras ce matin, c’est au tour de tes jambes!

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Récré-Eau des Quinze est un parc accessible gratuitement qui t’offre 27 km de voies cyclables et 25 km de sentiers de randos bien balisés dans différents secteurs. Tu trouveras certainement une trek de ton niveau, que tu sois plutôt débutant ou non. On te recommande de faire « L’explorateur », une randonnée de 3,4 km (environ 1h45) de niveau intermédiaire qui occupera bien le reste de ton après-midi (histoire de ne pas hiker dans le noir). Le point de départ est à côté de l’évacuateur des rapides-des-quinze.

En t’y promenant, tu auras l’impression de marcher dans une forêt enchantée. Tu trouveras sur ton chemin différents panneaux démonstratifs de phénomènes naturels. Tu croiseras aussi une grotte. Les plus aventuriers se risqueront peut-être à l’explorer (une échelle est mise à ta disposition pour le faire). Tu pourras aussi t’auto-enregistrer et laisser un commentaire sur ta hike à l’aide d’un document contre un tronc d’arbre.

Si tu as plus de temps et que tu débordes d’énergie, la plus longue randonnée du secteur est de 12 km. La végétation entre l’Abitibi et le Témiscamingue est tellement différente et c’était incroyable de pouvoir expérimenter les deux types de paysages dans la même journée.

Astuce de nomade : Télécharge l’application Accès Plein Air, car elle te donnera accès à une panoplie d’informations sur les activités à faire dans le secteur, dont la carte des sentiers de Récré-Eau des Quinze. C’est un outil précieux, surtout qu’il y a énormément de randonnées autonomes dans le coin. Télécharger l’app t’assure une sécurité supplémentaire.

Vie de chalet, stp!

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Après avoir bougé toute la journée, c’est l’heure d’aller se reposer au chalet. Direction le Domaine Témikami à Duhamel-Ouest. Réserve l’un de leurs chalets pouvant loger entre deux et quatre personnes. Les chalets sont de types « lodges », ce qui signifie qu’ils offrent une aire principale avec salon (et poêle à bois), une salle à manger, une cuisine complète, ainsi qu’une salle de bain privée pour chacune des chambres. En plus, la plupart de ces chalets cozy possèdent un jacuzzi! Parfait pour prendre une bière après ton souper, avec une somptueuse vue sur le lac Témiscamingue (on voit même l’Ontario de l’autre côté!).

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Réserve le chalet Coulicou si tu te sens en mode backpacker « de luxe » à tes heures! Tu peux aussi faire du camping au Domaine Témikami, si jamais la vie de chalet t’intéresse moins, ou que tu souhaites une immersion totale en nature.

Astuce de nomade : Assure-toi de faire l’épicerie avant de te rendre au chalet. Tu auras tout le nécessaire pour cuisiner (même de beaux couteaux de chef pour te faire un tartare)! Ah, et le chalet possède du wifi!

Jour 3 : En mode Far West

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Après avoir déjeuné au chalet, mets-toi en route pour Landrienne. Ça te prendra environ trois heures pour t’y rendre. En route, un p’tit arrêt western s’impose : la Calvette – Magasin Général. En fait, la Calvette est un dépanneur « de luxe », servant poutines, pizzas et sandwichs en plus de la nourriture typique de dep. Après avoir mangé, laisse-toi transporter dans le temps dans cet endroit aux allures du Far West. Fouine un peu dans les vinyles, peut-être dénicheras-tu celui qui manquait à ta collection!

Astuce de nomade : Assure-toi d’avoir fait l’épicerie et d’amener une glacière avec toi. Tu auras tout le nécessaire pour cuire tes aliments dans ton logement insolite ce soir.

Fais un tour de vélo autour du Lac Beauchamp

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

La région possède plusieurs endroits où il est possible de faire la location de vélos. Si tu possèdes ton propre vélo, tu seras aux anges, puisque l’Abitibi-Témiscamingue ne manque pas de sentiers en forêt où rouler pendant des heures.

Dirige-toi vers Amos (ça te dit probablement quelque chose), plus précisément à St-Viateur pour louer deux vélos avec Accès-Vélo suivi d’une randonnée dans le bois qui longe le lac Beauchamp. Tu auras l’occasion de voir le lac at some point. Tu peux aussi faire une excursion de quelques heures en empruntant une piste cyclable qui mène à Amos. Les vélos te sont prêtés sur place et c’est GRATUIT! Tu n’as qu’à fournir un dépôt de 20$.

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Tu peux arrêter à une des folles tours d’observation après ta balade à vélo. La Tour d’observation Preissac t’offrira une vue à couper le souffle. Tu peux y admirer l’étendue du territoire avec tous les lacs et forêts. Watch out si tu as le vertige!

Cruisin’ sur la rivière Kinojévis

© Nomad Junkies

Pars en excursion en paddle board avec Location des 3 Lacs. Martin, propriétaire et guide, est définitivement un bon vivant passionné par sa région. Ses chiens attachants te feront sourire (ils sont tellement cute), tout comme ses poules, ses cochons d’Inde et ses lapins.

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Fin connaisseur, Martin t’amènera aux meilleurs spots où faire du SUP, selon la météo. Tu auras la chance d’en faire sur le ruisseau Sigouin (2 heures et possibilité de s’arrêter à des tables à pique-nique pour manger), le lac Preissac, ou sur la rivière Kinojévis. Lors de notre passage, le vent s’était levé, on a donc opté pour la rivière. La vue était tout simplement magnifique.

© Nomad Junkies

T’es peut-être un peu raqué des dernières activités, mais c’est sûr qu’il te reste un peu d’énergie pour te promener sur l’eau, que ce soit en kayak, en pédalo, ou en paddle! Une option encore plus relaxe s’offre à toi : le ponton. Tu pourras faire dessus une excursion de quelques heures (2, 4 ou 8 h) durant laquelle Martin t’amènera à la découverte de plages secrètes. Si tu prends l’excursion de 4h, tu auras le temps de voir quatre plages, dont celle de la vieille mine. Tu observeras autour de ce lieu abandonné une eau couleur azur et des fleurs sauvages poussant sur les ruines.

Dors dans une yourte étoilée

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Après avoir bien bougé en nature, tu vas maintenant en prendre plein les yeux dans cet hébergement inusité : Les Racines du P’tit Isidore. Tu vivras une expérience hors du commun en yourte, au beau milieu de la forêt.

Que ce soit ta  première expérience dans ce type de logement insolite ou que tu sois un habitué, tu vas tomber sous le charme. La yourte « de luxe » est hyper complète, avec une cuisinette comprenant tout le nécessaire pour cuire tes aliments et bouillir ton eau. Tu auras accès à de l’eau potable, un BBQ, un lavabo, une toilette compostable, ainsi qu’un espace dehors pour faire un feu. Ne manque surtout pas la douche chaude extérieure pour une immersion totale en forêt. La literie t’est même fournie pour que ton séjour soit des plus confortable!

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

La propriétaire, Karine, viendra t’accueillir chaleureusement et t’aidera à emmener tes sacs à l’aide de son quatre roues. Elle pourra te raconter l’histoire de sa famille qui a colonisé les terres de l’Abitibi-Témiscamingue, il y a plus de cent ans de cela! Tu marcheras environ 5 minutes jusqu’à ta yourte, où tu seras totalement plongé en nature.

T’endormir en regardant les étoiles à travers le dôme au-dessus de ta tête sera une expérience complètement envoutante. Tu vas te réveiller bien reposé avec la lumière naturelle du soleil. Enfile les chaussons qui te sont fournis, et rends-toi sur la terrasse pour boire ton café en admirant au loin la rivière Kinojévis.

La seule chose que tu regretteras de ton séjour aux Racines du P’tit Isidore, c’est de ne pas y être resté plus longtemps!

Journée 4 : En mode gourmand

Bénés pour la route!

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Dernier arrêt (mais non le moindre) afin de bien conclure cette petite escapade en Abitibi-Témiscamingue : dirige-toi pour prendre le déjeuner au St-Exupéry à Rouyn-Noranda. Dans ce restaurant décoré avec des quotes du Petit Prince, choisis l’un de leurs délicieux plats d’oeufs bénédictine pour bien commencer la journée et te rassasier avant la route qui t’attend. C’est aussi le moment pour prendre un bon café latté avant de retraverser la sublime réserve faunique de la Vérendrye!

© Marie St-Yves / Nomad Junkies

Astuce de nomade : Si tu n’es pas limité dans le temps, tu pourrais aussi faire la route des Explorateurs qui relie les Laurentides, l’Outaouais et l’Abitibi-Témiscamingue.

Avec cet itinéraire pour de 4 jours et 3 nuits, tu auras eu l’occasion de t’imprégner des différents paysages propres à l’ouest du Québec et de vivre une tonne d’expériences uniques! Tu auras une bonne dose de plein air avant de rentrer chez toi, tes batteries rechargées.

Alors, es-tu game de partir pour un long weekend nature?

Merci à Tourisme Abitibi-Témiscamingue pour cet itinéraire d’aventure. Pour planifier ton prochain trip en Abitibi-Témiscamingue :

Cet article a été rédigé en collaboration avec Marie St-Yves.

Lisa Marie Gaudreault
Lisa Marie Gaudreault
Je suis agente de bord, nutritionniste, professeure de yoga, rédactrice, mais surtout nomade. J’ai habité au Nicaragua et dans l’Ouest canadien. Voyager vient combler chez moi mon besoin de me renouveler sans cesse et ma curiosité insatiable. L'un de mes buts est d'éduquer les voyageurs afin qu'ils voyagent de façon plus responsable en accord avec la nature.
ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Stp écris ton nom ici

Les p'tits derniers