AccueilIndonésieÀ la découverte de Yogyakarta en Indonésie

À la découverte de Yogyakarta en Indonésie

Yogyakarta? Non, pas Jakarta, la capitale de l’Indonésie. Je ne parle pas non plus de Bali la magnifique, la destination de l’Indonésie où on se garroche tous ces temps-ci. C’est vrai que Bali, quand j’y ai mis les pieds, j’ai vite compris pourquoi tout le monde tombe sous son charme. C’est beau ça pas de bons sens, le soleil est bon, les habitants sont merveilleux et quand on sort un tout petit peu des zones plus touristiques, on chavire pour cette île au charme exotique.

Revenons à Yogyakarta… Après un mois et demi de vie balinaise, j’ai eu envie de découvrir un peu plus de l’Indonésie et je me suis envolée pour l’île de Java, à «Jogja» pour les intimes. Cette ville à saveur urbaine est située sur l’île de Java à environ 1h d’avion de Bali. C’est un endroit éclectique, surprenant et définitivement très occupé. Ici, ça bouge partout, tout le temps. Ça peut même parfois devenir un peu essoufflant.

Alors prend ton temps, tu vas finir par attraper le rythme javanais. Il y a beaucoup de choses à découvrir, c’est immense, c’est intense, alors voici quelques suggestions si tu as envie d’y faire un tour.

Découvre l’architecture locale

Ville - À la découverte de Joja - Nomad Junkies
Photo: @la_recrue_photographe

D’abord, perds-toi dans les rues. Marche sans trop avoir de destination. Yogyakarta est assez urbaine dans son architecture, mais aussi dans son approche. Il y a un côté un peu ‘’rough’’, parfois difficile, mais c’est en l’explorant qu’on apprend à l’aimer. Au détour des petites rues, je me suis perdue à plusieurs reprises, parce qu’ici, il y a des raccourcis et détours partout, alors, si tu n’as pas le sens de l’orientation, laisse le GPS de ton cellulaire allumé, tu lui en seras très reconnaissant.

Apprécie l’art de rue

Street Art - À la découverte de Joja - Nomad Junkies
Photo: @la_recrue_photographe

Au détour de ces ruelles, on trouve souvent des graffitis hyper colorés qui représentent bien l’intensité de la ville. À force d’en voir, j’ai compris un peu mieux cette ville et j’ai beaucoup aimé les retrouver un peu partout. Prends-le temps de les regarder c’est comme une galerie d’art à ciel ouvert et en plus ça ne te coûte absolument rien. Yé!

Tu aimerais aussi : 25 œuvres de street art pour découvrir Penang en Malaisie

Profite des petites boutiques locales

Au travers de ses rues, tu finiras très certainement par te retrouver sur Malioboro, la rue commerçante principale. Les locaux et touristes s’y cotoient joyeusement.

Bracelets - À la découverte de Yogyakarta - Nomad Junkies
Photo: @la_recrue_photographe

Tu peux manger une bouchée dans un étal de bord de rue, magasiner quelques souvenirs et devenir addict à tous les beaux bracelets qu’on retrouve en Indonésie. Attention, c’est difficile d’arrêter.

Prends le temps de discuter avec les locaux

À travers ta promenade, tu te feras très certainement accoster par des jeunes qui veulent soit te prendre en photo, te filmer ou pratiquer leur anglais. C’est drôle et étonnant au début, ça va t’arriver souvent, alors sois ouvert d’esprit et dis-toi qu’au fond c’est plutôt cool de se retrouver dans plusieurs albums-photos de familles javanaises. Les locaux ont une histoire à raconter et sont très sympathiques. Tu n’auras jamais autant entendu «Hello Mister» dans ta vie (oui, oui, même pour les filles!).

Visite les attraits incontournables de Yogyakarta

Quelle plage visiter près de Yogyakarta?

Pour retrouver un peu de zénitude, file à Parangtritis, la plage préférée des locaux. Le week-end c’est un peu plus bondé, car beaucoup d’habitants s’y rendent pour se reposer eux aussi.

Quel temple explorer?

Borobodur - À la découverte de Yogyakarta - Nomad Junkies
Photo: @la_recrue_photographe

Tu peux aussi aller te perdre dans les superbes temples de Yogyakarta. Borobodur, c’est le plus grand temple bouddhiste au monde, d’ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cet endroit gigantesque a été construit il y a plus de 1200 ans. Ici, tu vas faire «wow» souvent et peut-être même auras-tu une petite émotion dans ton cœur tellement c’est grandiose.

Avant d’atteindre le sommet du temple, on doit s’engouffrer dans un labyrinthe de six étages. Ton cardio va travailler fort, ça monte constamment, mais ça vaut le coup. C’est à couper le souffle.

Regarde autour de toi et absorbe l’énergie qui t’entoure

Il règne une atmosphère très calme et sereine. Assois-toi et prends le temps d’admirer le paysage et de réaliser où tu es. Même si tu n’es pas religieux, la visite du temple Borobodur fait du bien à l’âme .

Astuce de nomade : je te conseille d’y aller tôt le matin. Oui, pour éviter la foule de touristes, oui, pour éviter la chaleur assez suffocante de l’après-midi, mais aussi pour la ‘’vibe’’. Il y a quelque chose qui se passe quand tu vois tout ça avec la brume du matin. C’est beau, ça n’a pas de bon sens.

Prambanan - À la découverte de Yogyakarta - Nomad Junkies
Photo: @la_recrue_photographe

Si tu as envie de continuer ton pèlerinage, fais un arrêt au plus grand temple hindou de l’Asie du Sud-est pour visiter le majestueux Prambanan. Ça vaut le coup de prendre son temps pour visiter, car le site est immense. C’est tellement grand, qu’on met des vélos à la disposition des gens pour faciliter les déplacements. Tu peux aussi prendre ça relax et embarquer dans le petit train touristique qui t’amène d’un temple à l’autre (non, je ne l’ai pas essayé! C’est le genre de truc qui te met en mode touriste x1000).

Prends ton temps pour explorer la magie des temples

Borobodur - À la découverte de Yogyakarta - Nomad Junkies
Photo : @la_recrue_photographe

Côté planification, je te conseille de prendre ton temps et «de faire moins, mais mieux» comme on dit. Pour ma part, j’ai combiné la visite des deux temples (Borobodur et Prambanan) en une journée et c’est un peu périlleux. C’est totalement faisable, mais au final, j’aurais aimé avoir plus de temps pour les découvrir. Comme ils sont plutôt loin l’un de l’autre, on perd aussi beaucoup de temps sur la route.

Déguste la nourriture locale

La faim te prend et tu as envie de te reposer un peu? Rends-toi sur la rue Jalan Prawirotaman! Tu y trouveras de quoi manger et boire c’est certain. Vers la fin du chemin se trouve mon endroit coup de cœur, le charmant café-resto, Viavia Jojga, un endroit qui se donne pour mission d’utiliser le plus possible des produits locaux et biologiques. J’ai apprécié les bons déjeuners et le choix impressionnant de délicieux cafés. En plus, ça vient toujours avec un petit biscuit au beurre. J’ai adoré.

Café - À la découverte de Joja - Nomad Junkies
Photo: @la_recrue_photographe

À force de fréquenter l’endroit, j’ai découvert, qu’on y proposait des expositions d’artistes locaux et qu’on y tenait aussi une petite agence de voyage où on te propose de visiter le reste de la région en encourageant les guides et transports locaux. Ils organisent aussi des tours et activités écoresponsables et s’engagent à faire un don à un organisme de reforestation chaque fois qu’ils utilisent un moyen de transport polluant pour une excursion. Bref, un gros coup de cœur. La prochaine fois je resterai plus longtemps!

Tu aimerais aussi : Indonésie : 10 endroits cachés à découvrir absolument

Et toi, as-tu des incontournables à Yogyakarta?

On te suggère :

Lonely Planet Indonésie 2017

Claudine Ouimethttps://larecrueblogueuse.wordpress.com
Il y a quelques années, je me suis tannée d’attendre après les autres et j’ai fait mon premier voyage en solo. C’était un peu fou, stressant, mais aussi complètement passionnant.  Je n’ai jamais arrêtée depuis.  Je crois qu’il y a du beau partout et je veux en voir le plus possible.
ARTICLES LIÉS

8 COMMENTAIRES

  1. Salut Claudine
    merci d’avoir partagé ton expérience! Je vais aller visiter Yogyakarta ce printemps. J’aurais quelques questions à te poser pour préparer mon voyage. Est ce que c’est possible de t’écrire en privé?
    Merci!
    Arnaud

  2. Bonjour Claudine,
    je voudrais savoir combien de temps tu me conseilles pour profiter pleinement des temples Borobodur et Prambanan? As-tu également quelques conseils sur le logement là-bas et la façon de se rendre à Yogyakarta depuis Jakarta? Apparemment mieux vaut éviter la route. Je reste environ 2 semaines en Indonésie.
    Merci!

  3. Salut Arnaud,
    de mon côté, j’avais fait la visite des 2 temples dans la même journée via une petit agence. Les temples ne sont pas très près l’un de l’autre et parfois il peut y avoir beaucoup de traffic entre les 2 endroits, donc j’aurais tendance à te recommander de faire la visite des temples sur 2 jours et non en une journée comme je lai fait. Les sites sont très gros et on peut vraiment y passer la journée à visiter et prendre son temps, surtout que en pm, il y fait très chaud et humide donc c’est bon d’y aller plus doucement. Si tu as le temps, fais un temple par jour, tu pourras vraiment plus en profiter ! Pour le logement, il y a de bonnes auberges de jeunesse, tu peux aussi aller voir la petite agence Via Via https://www.viaviajogja.com/. Ils offrent des tours, ils ont un petit guesthouse et le resto est vraiment bien. Leur café est aussi délicieux, je crois que j’y suis allée en boire chaque matin 😉 Quand j’y étais, je suis restée à l’auberge Sae Sae, c’est dans une petite ruelle et un peu loin du centre et des restos, environ 15 minutes à pieds. Le personnel était très sympa et c’était propre, mais comme c’était dans une ruelle et que le soir ce n’était pas éclairé, je dois avouer qu’en tant que fille qui voyage seule, j’aimais moins…sinon dans le coin de la petite agence dont je te parlais, il y a beaucoup de petits guesthouse qui semblaient sympa ! Pour me rendre à Jojga, je partais de Bali et non de Jakarta, alors je suis venue en avion et le prix des billets était vraiment raisonnable. Des fois, ça vaut le coup de prendre l’avion afin de sauver du temps, car les routes en Indonésie peuvent être très longues ! J’espère que ça t’aidera dans ta préparation ! Bon voyage 🙂

  4. Salut Claudine
    j’ai encore quelques questions, plutôt d’ordre logistique. Tu me conseilles de voyager avec un gros sac à dos seulement ou gros sac à dos et un fourre tout. Je me demandais aussi s’il est préférable d’utiliser un drap de sac dans les auberges et chez l’habitant.
    Merci!

  5. Salut Arnaud,
    de mon coté, je voyage avec un sac à dos Osprey de 50L et un autre petite sac à dos pour les trucs de tous les jours. Avec le temps, la grosseur de mon sac a diminué, car plus ton sac est gros plus tu emporteras des choses que au final, tu n’utiliseras pas beaucoup. Comme tu le transporte avec toi, le moins lourd le mieux ! Je traîne aussi un fannypack pour les jours où je n’ai pas envie de traîner mon petit sac à dos lors des visites. Pour les draps, je n’en utilise pas, car je ne trouve pas ça nécessaire et je fais pas mal de recherche avant de partir sur les auberges où j’ai envie de dormir alors les bestioles ne m’inquiètent pas trop. Et comme on n’a pas beaucoup la chance de faire du lavage, même si tu traînes un drap et que ça te protège des bestioles, tu dois quand même le ramener avec toi et le transporter dans ton sac, donc, tu peux quand même te retrouver avec des indésirables dans tes choses. Je crois que pour le draps c’est plus personnel, à savoir ce qui te rends le plus à l’aise. Si ça t’apporte une paix d’esprit d’en avoir un, alors pourquoi pas ! 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Stp écris ton nom ici

Les p'tits derniers