AccueilNouvelle-ZélandePermis vacances-travail en Nouvelle-Zélande : comment tirer le meilleur parti de ton...

Permis vacances-travail en Nouvelle-Zélande : comment tirer le meilleur parti de ton expérience en tant que Canadien

Présenté par

As-tu déjà rêvé de vivre dans le pays où ils ont tourné Le Seigneur des Anneaux ? Ou peut-être as-tu très sommeil et tu as besoin d’un endroit pour compter plein de moutons cotonneux ? Que tu partes à la découverte ou pour te détendre, la Nouvelle-Zélande t’attend, à seulement une journée d’ici!

Originaire d’une petite ville de l’Ontario, Josh Henry partage son expérience de Permis Vacances-Travail en Nouvelle-Zélande. Depuis, il a voyagé dans 20 pays différents et a lancé une application qui permet aux voyageurs de planifier des voyages en groupe. Aujourd’hui, il vit à Phuket, en Thaïlande.

Qu’est-ce qui t’a poussé à demander un Permis vacances-travail en Nouvelle-Zélande?

« Quand j’étais en 10e année, un ami est venu en échange dans ma ville natale. Dès que j’ai obtenu mon diplôme d’études secondaires, j’ai senti que je devais sortir de ma petite ville et voir le monde.

© Josh Henry / Nomad Junkies

J’ai fini par faire un Permis Vacances-Travail en Australie à l’âge de 18 ans. Ça a déclenché en moi une énorme obsession pour les voyages. C’était tellement cool de déménager dans un autre pays et de trouver rapidement un emploi, légalement, tout en vivant l’expérience du monde réel et en découvrant une autre culture.

C’est sûr que j’ai attrapé le virus du voyage. Après avoir pu gagner de l’argent, voyager et rencontrer de bons amis provenant du monde entier, j’étais accro. J’ai demandé un autre Permis Vacances-Travail en Nouvelle-Zélande et j’y suis resté six mois. »

Tu aimerais aussi : Voyager et travailler en Australie : réçit d’une Canadienne en Permis Vacances-Travail (PVT)

Comment as-tu trouvé un emploi en Nouvelle-Zélande?

Nouvelle-Zélande
© Nomad Junkies

« Une grande partie de l’argent que j’avais économisé pour aller en Nouvelle-Zélande, je l’ai dépensée en voyages. J’avais donc cherché à l’avance un programme pour m’aider à trouver du travail, en ligne. La plupart des opportunités d’emploi étaient dans l’hôtellerie, dans des ranchs, des lodges et des fermes. HelpX (en anglais) et Work Away (en anglais) sont d’excellents points de départ. Tu peux également échanger ton temps pour de l’hébergement.

Mais le meilleur outil de recherche d’emploi que j’ai trouvé était d’entrer directement dans un restaurant et de leur demander s’ils embauchaient. C’est comme ça que j’ai obtenu mon poste de serveur. Les anciennes méthodes sont toujours bien vivantes. Du moins, elles l’étaient en 2014. Mon conseil est de parler au plus grand nombre de personnes possible. Il y a un grand réseau de voyageurs et de PVTistes, en particulier à Queenstown, qui peuvent te trouver un emploi grâce au bouche-à-oreille ou à une référence. Ça peut se passer assez naturellement.

Je recommande de trouver un travail social, qui te permet de t’immerger dans la culture locale. Bien sûr, tu peux toujours trouver un emploi en ligne si tu es designer ou rédacteur, mais tu ne veux pas être juste coincé sur ton laptop. »

Quelles ont été tes expériences professionnelles en Nouvelle-Zélande?

© Josh Henry / Nomad Junkies

« Quand je suis arrivé pour la première fois, je suis resté dans un bed and breakfast pittoresque dans la ville portuaire d’Akaroa, un port de croisières. Je travaillais à l’accueil et gérais les réservations. Puis j’ai pu y décrocher un travail de serveur, donc j’étais hébergé gratuitement. »

L’argent que tu as gagné pendant ton Permis vacances-travail était-il suffisant pour couvrir le coût de ta vie là-bas?

© Josh Henry / Nomad Junkies

« Oui, absolument. J’avais une vie confortable. Voici une petite astuce dont personne ne te parle : profite de tes avantages au travail. Comme je travaillais au même endroit où je dormais, le travail payait mon logement et mes repas étaient gratuits pendant mes shifts de travail. La plupart de mes dépenses et activités extérieures étaient gratuites parce que je faisais partie du réseau d’auberges… J’ai pu faire des choses comme des croisières pour voir les dauphins gratuitement. J’économisais tout ce que je faisais. »

Quelles sont les principales différences entre vivre en Australie et vivre en Nouvelle-Zélande?

« En Australie c’est fun, ensoleillé et chaud, le pays dégage plus une ambiance de fête sur la plage, alors que la Nouvelle-Zélande est beaucoup plus calme, mais dans le bon sens. Si tu aimes la vie urbaine et que tu veux faire la fête, va en Australie. Si tu es quelqu’un qui aime un rythme de vie plus lent ou qui aime le plein air, va plutôt en Nouvelle-Zélande. Quel que soit le pays que tu choisisses, assure-toi de visiter les deux. Le vol entre les deux ne dure que trois heures. »

Quels ont été tes endroits préférés en Nouvelle-Zélande?

© Josh Henry / Nomad Junkies

« En Nouvelle-Zélande, le paysage est comme bam, dans ta face partout, où tu vas. C’est comme vivre dans une carte postale : des plages, des volcans, des montagnes, des glaciers et tout.

C’est tellement difficile de sélectionner mes endroits préférés. J’ai parcouru la majeure partie de l’Île du Sud, à l’exception du côté français. J’ai aussi été du côté du glacier, puis j’ai parcouru à peu près toute l’île du Nord. J’aime la polyvalence des deux îles. C’est peut-être un peu cliché, mais les expériences les plus mémorables que j’ai vécues, c’est grâce aux personnes que j’ai rencontrées. J’ai fait beaucoup d’auto-stop en Nouvelle-Zélande. J’avais un itinéraire très libre, et cela m’a permis de vivre des moments incroyables. »

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite faire un Permis vacances-travail en Nouvelle-Zélande?

© Josh Henry / Nomad Junkies

« Juste, vas-y. Si tu as des doutes, sache qu’après coup tu ne penseras jamais que tu as fait le mauvais choix. Mon expérience en Nouvelle-Zélande m’a mis sur une trajectoire de 10 ans de voyage à long terme, tout en gagnant de l’argent. Avant, je pensais que je devais revenir tout le temps au Canada pour économiser pour mon prochain voyage. Pourquoi pas me plonger dans un travail qui me permet de faire ça toute ma vie ?

TU PEUX APPRENDRE TELLEMENT D’AUTRES CULTURES ET EXPÉRIENCES DE TRAVAIL.

Et la leçon la plus précieuse est ce que tu apprends sur toi-même et ce dont tu es capable. Je recommande fortement à tout le monde de faire quelque chose comme ça. »

Tu peux suivre Josh sur Instagram et découvrir son entreprise What’s The Plan.

Si tu es un(e) Canadien(ne) âgé(e) entre 18 et 35 ans et que tu souhaites voyager et travailler à l’étranger après la pandémie, tu trouveras tous les détails sur comment appliquer pour chaque pays, y compris la Nouvelle-Zélande, sur le site Web d’Expérience internationale Canada.

Les NomadTALKS sont fièrement présentés par Expérience internationale Canada (un programme du Gouvernement du Canada).

L’entrevue originale a été réalisée par Safia Dodard et compilée par Britney Claveau. L’interview a été modifiée pour la longueur et de clarté.

Safia Dodard
Safia Dodardhttps://www.nomadjunkies.com
Je voyage parce que je suis accro au mode de vie nomade . J'ai quitté mon emploi en agence de pub pour explorer le monde, d'abord en backpack solo et maintenant avec ma petite famille. Rejoins notre communauté de nomades sur Facebook, Twitter et Instagram.
ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Stp écris ton nom ici

Les p'tits derniers