AccueilDanemarkLe guide ultime pour partir en Permis Vacances-Travail au Danemark

Le guide ultime pour partir en Permis Vacances-Travail au Danemark

Présenté par

Savais-tu que tu peux voyager et travailler au Danemark? Né au Canada, Mats est allé en Europe par amour… et est y resté par amour pour l’Europe. Il a passé neuf ans à Copenhague, où il vit et travaille toujours! Avant son Permis Vacances-Travail au Danemark, il a fait deux échanges étudiants, d’abord à Berlin, en Allemagne, puis à Toulouse, en France.

 

Qu’est-ce qui t’a réellement donné envie de demander un Permis Vacances-Travail (PVT) au Danemark?

« J’ai rencontré quelqu’un à Berlin lors d’un échange étudiant en 2009. Ça a été le coup de foudre. À l’époque, il vivait en Suède et moi à Montréal.

Au début, nous essayions de nous rendre visite régulièrement, puis il a décidé de venir vivre avec moi jusqu’à ce que sa bourse de deux ans et son visa au Canada arrivent à échéance.

J’étais follement amoureux, alors j’ai décidé de le suivre en Europe avec un PVT. Malheureusement, nous nous sommes séparés, mais les gens étaient si accueillants que j’ai choisi de rester. Une expérience qui ne devait durer que neuf mois a fini par durer neuf ans ».

Tu aimerais aussi : Ce visa te donne l’opportunité de travailler aux Pays-Bas (et d’explorer l’Europe pendant un an)

Qu’est-ce que tes amis et ta famille ont pensé de ta décision de partir au Danemark avec un Permis Vacances-Travail?

« Tout le monde était surpris et ils trouvaient que j’étais courageux. C’est déjà assez difficile de déménager dans une grande ville comme Toronto ou Ottawa, mais là, je partais dans un tout nouveau pays, une nouvelle culture et une nouvelle langue ».

© Mats Dang / Nomad Junkies

Quelles démarches as-tu faites pour demander un Permis Vacances-Travail au Danemark?

« Le processus de candidature a été assez rapide et je n’ai eu aucun problème. C’était en 2013.

Pour postuler, tu dois avoir entre 18 et 35 ans et prouver au gouvernement danois que tu as suffisamment d’argent pour survivre les premiers mois sur place, jusqu’à ce que tu te trouves un emploi. Aujourd’hui, tu dois avoir environ 15 000 DKK dans ton compte, soit environ 3 000 $ CAN. Tu dois aussi avoir suffisamment de fonds pour acheter un billet d’avion de retour, soit approximativement 1 000 $ CAN.

Tu dois ensuite aller sur le site Web du gouvernement danois appelé Nyidanmark (« nouveau au Danemark ») et remplir un formulaire avec tes informations personnelles. Tu payes les frais de traitement de 1 875 DKK, soit environ 400 $ CAN, puis tu gardes ton numéro de dossier, pour référence.

La prochaine étape est d’aller à Montréal pour fournir tes empreintes digitales et te faire prendre en photo au bureau de VFS. Enfin, tu remets tous tes documents à l’ambassade du Danemark à Ottawa. Dans mon cas, l’ensemble du processus a pris trois mois, de la soumission à l’approbation ».

Quelles ont été tes premières impressions du Danemark à ton arrivée?

« Je me suis dit : “Oh mon Dieu, sur quelle planète ai-je atterri?”. Il était 15 heures à la mi-décembre et il faisait déjà noir dehors. Même s’il faisait bon, le temps était quand même gris. Les gens ne me parlaient pas. Je me sentais comme si j’étais le seul immigrant dans le train.

J’étais tellement désorienté au début! Mais j’ai ensuite découvert à quel point le Danemark était fantastique en termes d’architecture et de culture. Les gens sont si respectueux, malgré leur air froid initial ».

© Mats Dang / Nomad Junkies

As-tu des conseils pour trouver un logement au Danemark?

« Il est assez difficile de trouver un appartement, car le loyer est cher et les nouvelles constructions sont rares. Trouver un logement au Danemark, tout comme trouver un emploi, c’est vraiment une question de réseautage. Par contre, les gens sont assez ouverts et ils t’aident, même si ce sont de parfaits inconnus.

Je recommande fortement d’aller sur des groupes Facebook comme “Expats in Copenhagen” ou “Les Francophones de Copenhague“, et de demander des suggestions. Tu peux dire que tu es là avec un PVT, mentionner combien de temps tu restes, quel est ton budget et où tu veux vivre.

Fais juste attention aux offres qui semblent trop belles pour être vraies, car elles pourraient être des arnaques. Par exemple, si quelqu’un te demande de payer à l’avance avant même de visiter l’appartement. Ne donne jamais, jamais de l’argent avant d’avoir d’abord vu l’appartement. »

© Mats Dang / Nomad Junkies

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se faire des amis et réseauter avec un Permis Vacances-Travail au Danemark?

« Quand je suis arrivé au Danemark, j’ai suivi des cours de danois, ce qui m’a permis de rencontrer des gens à l’école. Nous étions tous dans la même situation : des étrangers dans un nouveau pays, sans famille.

Mais tu peux aussi trouver toute sorte de groupes en ligne pour te faire des amis, que tu aimes tricoter, jouer aux échecs, voyager ou parler de culture ou de gastronomie. Par exemple, aujourd’hui, je suis l’administrateur d’un groupe LGBTQ à Copenhague via Meetup.com ».

Quelles sont les principales différences entre la vie au Canada et la vie au Danemark?

« Au Canada, nous avons tendance à penser que nous devons performer et prouver aux autres que nous sommes meilleurs qu’eux. Au Danemark, c’est tout le contraire.

Janteloven est un terme danois qui signifie “Je ne suis pas meilleur que toi”. Il n’y a pas de hiérarchie sociale sur le lieu de travail, donc tout le monde est sur le même pied d’égalité. Tout le monde semble plus détendu et à l’écoute ici.

Les Danois ont une vision assez naïve et sereine de la vie. Au Danemark, les gens travaillent de 9 h 00 à peut-être 14 h 00. Ensuite, ils récupèrent les enfants, ils cuisinent ou ils sortent manger, ou vont à la plage avec des collègues.

La vie tourne autour du célèbre terme hygge, le concept selon lequel la vie devrait être confortable. Le plus important pour les Danois est de se sentir en communion avec les autres et avec soi-même ».

Comment as-tu géré les longs hivers sombres du Danemark?

« En faisant de la luminothérapie et avec des soirées arrosées en ville. La première année, j’ai été déprimé de décembre à avril, car je n’étais pas habitué à l’obscurité.

Je pense que l’une des raisons pour lesquelles nous n’avons pas ce type de dépression au Canada, c’est la neige. Elle reflète la lumière du soleil. Au Canada, quand il fait -30° à -40° Celsius, le ciel peut être dégagé.

Au Danemark, la température oscille autour de -1° à 5° Celsius, donc le temps est généralement très nuageux, pluvieux et terne. Et s’il y a de la neige, c’est de la slush ».

As-tu été surpris par des traditions danoises que tu ne vois pas au Canada?

« Oui, au Danemark, tu vois le drapeau danois partout. C’est une grande tradition. Datant du 14ᵉ siècle, le drapeau danois est le plus ancien du monde. Les Danois transmettent leur amour pour le drapeau de génération en génération, et tu le vois dans toutes les sphères de leur vie.

Les anniversaires, les remises de diplômes, un 💩 de chien dans la rue… les Danois mettent leur drapeau sur tout. Quand je suis descendu de l’avion, j’ai même vu des gens agiter des drapeaux à leurs proches ».

© Mats Dang / Nomad Junkies

Comment as-tu trouvé un emploi avec un Permis Vacances-Travail au Danemark?

« J’ai une formation de traducteur, donc j’ai d’abord essayé de trouver un emploi en tant que pigiste. J’ai considéré de travailler sur des contrats canadiens depuis le Danemark. Puis j’ai vu une offre d’emploi pour un poste de responsable des relations avec la clientèle dans une compagnie de traduction à Copenhague.

Ma plus grande peur était d’annoncer au recruteur que je ne pouvais travailler que pendant six mois. Mais il m’a surpris en me disant : “Ne t’inquiète pas, on t’aime bien, on fera tout ce qu’il faut”. Donc, the sky is the limit!

JE SUIS LA PREUVE QUE TOUT EST POSSIBLE. TU DOIS JUSTE ESSAYER!

En général, les gens qui viennent au Danemark cherchent des emplois en hôtellerie, puisqu’il est beaucoup plus facile de trouver un emploi temporaire dans cette industrie ».

Est-ce possible de trouver un emploi au Danemark sans parler danois?

« Oui absolument. N’aie pas peur de postuler. De nombreux touristes francophones du Québec et du reste du Canada visitent le Danemark. Connaître d’autres langues comme le français peut donc définitivement être un atout.

Copenhague est une ville très internationale, comptant des milliers de touristes et d’expatriés du monde entier. Pour les emplois plus techniques et bien rémunérés, c’est vrai qu’il peut être utile de connaître le danois, mais ce n’est pas un facteur décisif.

Peut-être, apprendre juste un peu d’allemand, de danois et de norvégien sur Duolingo avant de venir, vu que c’est la même base germanique ».

© Mats Dang / Nomad Junkies

Avais-tu des économies à ton arrivée au Danemark?

« Pour postuler au PVT, tu dois avoir environ 3 000 $ CA dans ton compte. C’est le montant de base. C’est toutefois mieux si tu peux économiser davantage, car le coût de la vie au Danemark est élevé. C’est approximativement le double de ce que nous payons normalement au Canada ».

Dirais-tu que l’argent que tu as gagné pendant ton Permis Vacances-Travail a été suffisant pour subvenir à tes besoins au Danemark?

« Absolument. Mon emploi payait bien, plus que celui-ci de plusieurs de mes amis. Mais je gagnais tout de même moins que les Danois qui étaient à un niveau supérieur.

Ce que j’ai gagné a été suffisant pour couvrir mes dépenses, tout en me permettant d’économisant un peu d’argent. Si tu travailles dans la restauration, le salaire ne sera peut-être pas aussi élevé, mais tu te débrouilleras quand même assez bien ».

© Mats Dang / Nomad Junkies

As-tu des conseils pour voyager à petit prix pendant un Permis Vacances-Travail au Danemark?

« Le Danemark est assez proche de tout en Europe. L’aéroport de Copenhague est d’ailleurs le plus grand d’Europe du Nord, offrant des liaisons vers de nombreuses villes à travers tout le continent. Être basé à Copenhague est idéal pour visiter d’autres pays. Pourquoi s’en empêcher, si les vols sont si bon marché? J’ai pris un vol de Copenhague à la Lituanie pour 25 $ CAD aller-retour avec la fameuse compagnie aérienne Ryanair.

En Europe, nous avons également Wizzair depuis la Hongrie et Easyjet, qui dessert principalement l’Europe de l’Ouest, donc Londres, Paris, la Suisse, etc. Sinon, les voyages en bus sont très bon marché. On parle de 30 $ CAD ou 40 $ CAD pour aller de Copenhague à Oslo ou à Hambourg.

© Mats Dang / Nomad Junkies

J’ai visité 30 pays depuis que je vis au Danemark. Je reviens tout juste de République Tchèque, où je suis allé faire de la randonnée en Suisse Bohémienne. L’aller-retour ne m’a coûté que 120 $ CAD. Je suis aussi allé à Sarajevo en Bosnie, un de mes endroits préférés, ce qui ne m’a coûté qu’environ 60 $ CAD aller-retour ».

Qu’est-ce qui te manque le plus de ta vie au Canada?

« Tout d’abord, la diversité culturelle me manque. À Toronto, je pense que 51 à 60 % de la population est née à l’extérieur du Canada. Ici au Danemark, seulement 12 % de la population vient d’un autre pays. Par exemple, à mon ancien travail, le seul autre immigrant comme moi venait de Pologne.

Deuxièmement, cela me manque vraiment de parler français. Je parle danois au quotidien, mais le français reste la langue de mon cœur et c’est la langue dans laquelle je m’exprime le mieux.

Enfin, la poutine me manque ».

As-tu des conseils à donner à quelqu’un qui souhaiterait partir au Danemark, mais qui hésite encore?

« Je lui dirais que la vie est très courte et que l’opportunité n’existe que jusqu’à tes 35 ans. Plusieurs de mes amis montréalais auraient aimé se lancer dans l’inconnu comme moi, mais leurs parcours de vie les ont empêchés de voyager.

Il pourrait y avoir des regrets là-dedans. Donc, maintenant, j’encourage fortement les jeunes Canadiens à utiliser le programme du Permis Vacances-Travail au Danemark. C’est une expérience tellement unique et qui, finalement, en vaut absolument la peine.

Tu vas soit vivre une expérience super positive en faisant un saut dans l’inconnu, soit tu vas te rendre compte que cela n’est pas pour toi.

Au moins, tu auras essayé ».

As-tu déjà commandé ta lampe de luminothérapie et tes drapeaux danois? Les Canadiens peuvent demander un Permis Vacances-Travail de 12 mois au Danemark et travailler pendant une période de six mois durant leur séjour.

Fais ta demande de Permis Vacances-Travail au Danemark ici!

Si tu es un Canadien âgé entre 18 et 35 ans et que tu souhaites en savoir plus sur le Permis Vacances-Travail, assure-toi de visiter le site Web d’Expérience internationale Canada pour plus d’informations.

▶ ️ Pour encore plus d’inspiration, regarde notre série #NomadTALKS sur YouTube, où nous discutons avec d’autres Canadiens qui ont voyagé et travaillé à l’étranger.

L’entrevue originale a été réalisée par Emilie Robichaud et compilée par Britney Claveau. L’interview a été modifiée pour la longueur et de clarté.

Emilie Robichaud
Je suis accro au mode de vie nomade! Depuis plus de 5 ans, j’ai quitté ma zone de confort pour voyager à temps plein. Mon tour du monde sans fin compte plus de 65 pays et ça continue! Le voyage, c'est un style de vie et un état d'esprit!
ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Stp écris ton nom ici

Les p'tits derniers