Voyager pour faire une différence

Voyager pour faire une différence

C’est fou comme un seul film peut mettre les choses en perspective. Si tu n’as pas encore vu Lion, de grâce, écoute le dès que t’en a la chance! Ce film m’a chamboulée comme rarement une œuvre l’a fait. Ce qu’il a éveillé en moi n’est pas en lien direct avec la thématique du film. Eh bien, peut-être… En fait, j’sais plus! Mais reste qu’il m’a frappée et m’a fait réaliser certaines choses.

Il m’a fait prendre conscience que je veux :

  • Voyager pour faire une différence;
  • Vivre pour faire une différence;
  • Agir pour faire une différence;
  • Voir pour faire une différence.

Par où commencer?

Que ce soit dans un orphelinat cambodgien ou dans un petit village entouré d’une savane africaine, on peut voyager pour faire une différence, mais on peut aussi voyager pour faire LA différence. Même si ce n’est pas dans la vie de milliers de personnes, on peut faire la différence dans la vie d’au moins une personne, et ce, de façon durable.

Rizière - Voyager pour faire une différence - Nomad Junkies

Photo : @nomadic_sarah

Je ne te dis pas que passer deux semaines à prendre soin d’enfants ou un mois à construire une école ne fait pas une différence, je te dis seulement que ce qu’on peut faire est beaucoup plus grand que ça.

Tu aimerais aussi : Voyage humanitaire : 5 raisons de te lancer

Comprendre l’autre

Mais, avant de pouvoir faire la différence de façon durable, il faut se dissocier de ses préjugés et il faut comprendre que tout le monde est unique.

Partout où l’on va, on a une étiquette et il est bien difficile de s’en départir. Qu’on le veuille ou non, on a une couleur de peau, on a des racines différentes des autres. Alors, comment aborder un pays en écartant cela de nos esprits, et de celui des gens qu’on rencontrera sur notre chemin?

Voyager l’esprit libre, ouvert

On est tellement aveuglé par les normes et les croyances de la société, par l’étourdissement de nos vies effrénées et par les préjugés qui nous habitent, qu’on oublie de regarder ce qui est dans notre face. De voir cette réalité-là, mais aussi la nôtre et les déformations qu’on fait de celle-ci.

Plage - Voyager pour faire une différence - Nomad Junkies

Photo : @nomadic_sarah

Voyager pour faire une différence, c’est tout d’abord un voyage intérieur (et un cheminement!). Ne cherche pas à aider les autres si tu ne sais pas t’aider toi-même. Ça ne veut pas dire que tu peux seulement venir en aide lorsque tu auras réglé tous tes problèmes, mais simplement quand tu seras capable de changer et de te défaire tous tes préjugés. Quand tu seras capable de te détacher de ta vision de 1%, qui vient d’un pays développé. Quand tu seras capable de voir les humains et les paysages pour ce qu’ils sont réellement…

Un nouveau regard sur le monde

Je ne te demande pas de ne pas boire, de ne pas faire la fête. Je t’invite seulement à garder les yeux ouverts. Les yeux ouverts sur le monde, mais aussi sur toi-même. De voir comment le monde peut te changer, de voir toutes ces idées reçues se déconstruire devant toi. De voir comment une nouvelle réalité, qui diverge d’une personne à une autre, soit dit en passant, se cristallise juste là, sous tes yeux.

Je ne te dis pas que c’est facile, ni même que c’est inatteignable, mais seulement qu’on devrait tous viser ça.

Commencer par soi-même

Le voyage n’est pas une course aux plus beaux paysages ou aux plus beaux sourires. Le voyage, c’est la découverte au sens propre de soi et de l’autre.

La prochaine fois que tu seras en voyage, essaie de saisir les racines, l’origine. Essaie de t’ancrer dans toutes ces choses qui expliquent les fondements mêmes des cultures et des visages porteurs d’histoires que tu rencontreras.

Essaie de faire le vide dans ton esprit. Essaie de voir, pour vrai, avec un grand V. C’est ça, à mon avis, voyager pour faire une différence. Tu reviendras la tête pleine d’humanité, pleine de conscience.

Jungle - Voyager pour faire une différence - Nomad Junkies

Photo : @nomadic_sarah

Tu reviendras, puis tu parleras, tu raconteras. Ces mots, qui sortiront de ton âme transmettront une réalité tout autre que celle qu’on retrouve dans les guides de voyage. Alors, la personne en face de toi pourra, peut-être elle aussi, vouloir voir le monde pour ce qu’il est. Et là, débutera une spirale qui changera le monde.

C’est en changeant les mentalités qu’on changera le monde. Ça, ça fait la différence.

Tu aimerais aussi : Le voyage pour changer le monde… et soi-même!

Et toi, comment t’y prends-tu pour faire une différence lorsque tu voyages?

On te suggère :
The following two tabs change content below.

Sarah Cohen

Ambassadrice-Rédactrice at Nomad Junkies
Je veux découvrir le monde parce que je suis accro au mode de vie nomade ! Passionnée de plongée sous-marine et de danse, j'ai un "let's get lost" tatoué dans le front. Joins-toi aux Nomad Junkies sur Facebook, Twitter et Instagram

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous Portrait de nomade : 7 questions à Charles de Village Monde
Next Top 5 des meilleures (ou pires!) excuses pour ne pas voyager

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply