Voyager gratuitement (ou presque!) grâce au « travel hacking »!

Voyager gratuitement (ou presque!) grâce au « travel hacking »!

Cet article a été publié précédemment sur le blogue Nomaduo.ca

Avoue que la première partie du titre est accrocheuse! « Voyager gratuitement »… Wow! Le rêve de tout amateur de voyage! (Surtout celui qui doit retenir ses pulsions de nomade parce que le timing financier n’est au rendez-vous!) En revanche, la deuxième partie lui donne plutôt un air de mauvaise infopub mal traduite qui fait la promotion d’un truc trop beau pour être vrai… Et puis, de toute façon, quessé ça le « travel hacking »?

Bon, commençons par régler ça! Ma définition personnelle serait : « l’utilisation optimale et légale des programmes de fidélisation (ex : Air Miles, Aéroplan, etc.) dans le but d’obtenir des gratuités (vols, nuits d’hôtel, etc.) ou de simplement réduire les dépenses liées au voyage ».

Je vais tenter de te présenter, le plus simplement et concrètement possible, ce sujet mystérieux et complexe à travers un exemple bien réel. En effet, ma copine et moi avons réussi notre première expérience de travel hackers! Le résultat? Un vol gratuit vers l’Indonésie d’une valeur de 1000 $!!! Oui oui, vraiment gratuit! Et non, nous n’avons pas dû dépenser des dizaines de milliers de dollars, bousiller notre cote de crédit ou accumuler des points pendant dix ans pour y arriver!

Bref, laisse-moi t’initier au sujet en parcourant toutes les étapes importantes que nous avons dû franchir pour y arriver.

Tu aimerais aussi : 5 conseils pour voyager autour du monde pendant plusieurs années

Étape 0 : Passer par-dessus le fait que moi, je trouvais ça pas mal ridicule les programmes de fidélisation!

Cover - Voyager gratuitement grâce au travel hacking - Nomad Junkies

Photo : Nomaduo

Wow, mon ancien moi me trouverait tellement niaiseux de me voir accumuler des points et rêver aux grandes récompenses! Mais je ne lui en veux pas, il ne connaissait pas tout ce que je sais aujourd’hui grâce à mes lectures de blogues et mes expériences. Je trouvais ça si bête de dépenser plus d’argent pendant des années pour tenter d’obtenir des cossins inutiles.

Eh bien mon parcours m’a d’abord appris que l’idée n’est pas de se créer des dépenses (surtout pas!!!) mais plutôt de s’assurer que chaque précieux dollar que je dépense me fait accumuler quelque chose quelque part. Tant qu’à payer…!!!

Ensuite, en lisant de nombreux blogues et sites web sur le sujet, je me suis rendu compte qu’il existe des trucs simples qui nous rapprochent beaucoup plus rapidement que je le croyais des récompenses intéressantes. Bref, ce sont les quelques lectures que j’ai faites qui m’ont convaincu que ce n’était peut-être pas si ridicule d’accumuler des points.

ÉTAPE 1 : Choisir le (ou les!) bons programmes(s) de fidélisation pour moi

Scooter - Voyager gratuitement grâce au travel hacking - Nomad Junkies

Photo : Nomaduo

Des programmes de fidélisation, il en existe un nombre hallucinant! En effet, chaque compagnie d’hôtels, d’aviation, de location de voitures et de cartes de crédit a son propre programme. Devant cet impressionnant éventail de possibilités, je n’ai pas eu le choix de consulter des ressources.

Grâce au site rewardscanada.ca, j’ai, en premier lieu, compris les différents programmes avec leurs avantages et inconvénients. En second lieu, avec ces connaissances, j’ai pu choisir deux programmes qui étaient adaptés à mes habitudes et mes objectifs. Comme je n’ai pas de préférence particulière au niveau des compagnies aériennes et hôtelières, j’ai opté pour les programmes qui permettent une certaine liberté.

D’abord, Aéroplan me permet de réserver des vols avec Air Canada principalement, mais aussi avec toutes les compagnies de la Star Alliance comme United, Lufthansa et plusieurs autres. Ensuite, le programme de points de American Express me permet d’utiliser des points pour payer n’importe quelle dépense de voyage. De plus, AMEX me permet de transférer mes points vers mon compte Aéroplan au besoin.

Tu aimerais aussi : Comment explorer le monde pour moins de 1000 $ par mois

ÉTAPE 2 : Le grand secret du travel hacking enfin révélé!

La simple accumulation de points était un processus beaucoup trop long et décourageant pour ma petite patience. Qui n’a pas un parent qui accumule des Air Miles ou autres depuis 20 ans et qui est rendu à pouvoir réclamer une cafetière ou quatre billets de cinéma? Comment peut-on se permettre de simplement penser accéder à des vols gratuits? Grâce aux cartes de crédit et leurs bonus!

Voilà le secret principal du travel hacking. En effet, chaque programme de fidélisation est lié à une ou plusieurs cartes de crédit. Ainsi, en utilisant sa carte, le voyageur accumule des points à chaque dollar dépensé! De plus, et c’est là que ça devient fou, plusieurs compagnies de cartes offrent la première année gratuite en plus d’un bonus de points lors de l’inscription.

Personnellement, je me suis inscrit à deux cartes (Amex Gold Rewards et TD Visa Infinite Aéroplan) qui m’ont donné 25 000 points chaque en bonus, en plus de me faire accumuler respectivement 2 et 1,5 points par dollar dépensé en essence, nourriture ou voyage. Tout le reste du temps, c’est un point par dollar.

Pour te donner une idée, 25 000 points AMEX équivalent à 250 $ en voyage et 25 000 milles Aéroplan donnent accès à un vol vers n’importe quelle destination au Canada et à plusieurs endroits aux États-Unis. Les bonus varient beaucoup tout au long de l’année. Sache cependant que des bonus de plus de 20 000 points sont excellents!

Équitation - Voyager gratuitement grâce au travel hacking - Nomad Junkies

Photo : Nomaduo

Avertissements :

  • Avant de t’inscrire à une carte, tu dois t’assurer d’être capable de la payer entièrement à chaque mois. Les récompenses ne seront jamais équivalentes aux intérêts que tu devras payer!
  • Assure-toi que tu comprends bien les conditions et qu’elles te conviennent avant de t’inscrire.
  • N’oublie pas de te désinscrire des cartes afin d’éviter les frais annuels exorbitants!
  • Évite l’abus. S’inscrire et se désinscrire systématiquement des cartes de crédit (ce qu’on appelle le card churning) peut être mauvais pour ta cote de crédit si ça arrive plusieurs fois dans une courte période de temps. Selon plusieurs sources, le faire une ou deux fois par année n’est pas mauvais. Surtout si tu ne fais pas d’erreur de paiement.

ÉTAPE 3 : Accélérer l’accumulation des points

Afin d’accélérer l’accumulation de points sans augmenter les dépenses, je tente constamment de trouver des trucs. En voici quelques exemples:

  • Premièrement, j’ai mis plusieurs dépenses récurrentes (téléphone cellulaire, télé, internet, assurances) sur mes cartes.
  • Deuxièmement, je paye le plus souvent possible avec ma carte de crédit.
  • Finalement, je prends quelques minutes par semaine pour remplir des sondages sur internet. En échange, le site quenpensezvous.com me donne des milles Aéroplan. Mine de rien, sans abuser du concept, j’ai amassé environ 3000 milles en 6 mois. Ce n’est pas énorme, mais c’est tout de même bien!

Une multitude de trucs existent, il suffit d’être futé!

ÉTAPE 4 : Passe GO et réclame ta récompense!!!

Récompense - Voyager gratuitement grâce au travel hacking - Nomad Junkies

Photo : Nomaduo

Finalement, l’étape la plus agréable du travel hacking : la réclamation de la récompense!!! Dans mon cas, après cinq mois seulement, j’avais accumulé 35 000 milles Aéroplan et 30 000 points AMEX.

Comme je le mentionnais plus haut, puisqu’ils offrent cette intéressante possibilité, j’ai transféré 10 000 points AMEX vers le programme Aéroplan. Ainsi, je couvrais les 45 000 milles Aéroplan dont j’avais besoin pour un vol vers Bali. Il me restait 20 000 points pour payer les frais supplémentaires (taxes, frais d’aéroport, etc.) qui n’étaient pas inclus.

Les compagnies vont te proposer d’utiliser tes points pour payer un paquet de trucs. Je te conseille fortement de les utiliser pour des vols d’avion. C’est clairement là que tu en as le plus pour ton argent!

Pour finir, je te laisse quelques ressources à consulter pour t’aider à commencer ta propre carrière en travel hacking : Rewards Canada et Milesopedia! On se voit dans quelques mois à Bali?

Pose-nous tes questions sur le travel hacking et on essaiera d’y répondre dans un prochain article!

The following two tabs change content below.
Passionné du voyage depuis un très jeune âge, j'ai décidé de modifier ma vie sédentaire d’éducateur physique afin de la rendre la plus stimulante et nomade possible! Pour commencer, avec ma copine on a décidé de prendre une année afin de voyager et de vivre librement au jour le jour en Asie et en Amérique du Sud. J'ai vu toutes les régions du Québec, l’Ouest Canadien à plusieurs reprises, la côte Est américaine ainsi que Cuba, la France, l’Angleterre, la Suisse et l’Espagne. Toujours à la recherche de nouveaux frissons de bonheur, je me spécialise dans l’organisation et la planification des voyages. Conseils pratiques et visions de nouveau voyageur à l’horizon!

Latest posts by Pierre-Etienne Thériault (see all)

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous La Sardaigne : la cité perdue d'Atlantis
Next Sois le stagiaire qui voyage

5 Comments

  1. Angèle
    November 22, 03:08 Reply
    Bonjour Intéressant :) ça fonctionne aussi en France ? Merci
  2. Tim
    November 23, 17:51 Reply
    Ce bon plan fait rêver ! Malheureusement, en France, seule l'American Express propose ce type d'avantages. Le problème est que cette carte en France, bien que ça s'améliore chaque année, n'est pas acceptée partout. On va immigrer au Canada pour avoir plus de Miles haha :)
  3. Karine
    December 20, 08:05 Reply
    C'est pourquoi bien écrit que ça prend 90 000 points Aéroplan pour partir à Bali et en revenir éventuellement.. ca doit être un billet aller-simple, non?
    • Pierre-Etienne
      January 24, 19:58
      Pour Bali, nous avions pris un aller simple seulement :) Donc, 45 000 points!
  4. Anaïs
    January 24, 15:49 Reply
    Je trouve ça quand même problématique de contribuer au système de crédit bancaire pour pouvoir voyager... C'est pas vraiment l'idée que je me fais d'une philosophie nomade qui a des idéaux à coeur et pas seulement une vision individualiste de ce que c'est de voyager.

Leave a Reply