Pourquoi j’ai choisi les voyages backpack aux tout inclus

Pourquoi j’ai choisi les voyages backpack aux tout inclus

À ce qu’on dit, il faut toutes sortes de monde, pour faire un monde. Cette expression s’applique aussi très bien au monde du voyage.  En y réfléchissant bien, on peut discerner deux types de voyageurs :

  1. le touriste totalement assumé et qui adore son titre;
  2. le voyageur qui essaie le plus possible de s’éloigner du titre de touriste.

Je fais partie sans aucun doute du deuxième type.

« Je déteste au plus haut point avoir touriste tatoué dans le front! »

Il faut commencer quelque part…

Avant toute chose, j’ai dû partir à quelques reprises en voyages organisés et dans les tout inclus afin de savoir si j’allais avoir la fameuse «piqure du voyage». T’sé cette piqure qui te chatouille au plus profond de tes tripes et qui joue avec ton subconscient, te redonnant toujours l’envie de partir. Il faut bien commencer quelque part, et pour certains, partir en backpack pour un premier voyage à l’étranger, c’est un peu hardcore.

Ces voyages tout inclus et organisés m’ont appris beaucoup et je ne regrette pas de les avoir faits, car ils m’ont fait comprendre que j’aimais voyager. Je m’imagine encore mal essayer de me faire orienter par un chinois à Chong Quing ou à Badong!

Mais, au plus profond de moi, je savais qu’il y avait quelque chose qui clochait!

Un voyage organisé, c’est quoi?

C’est bien simple, un voyage tout inclus, c’est un amont de choses qui te sont imposées :

  • un groupe de gens inconnus avec qui partager tes 2 prochaines semaines;
  • un certain rythme, souvent trop rapide pour apprécier l’expérience;
  • le titre de touriste qui attire tous les pickpockets et les vendeurs de gogosses.
Yangtze - Pourquoi je choisis les voyages backpack aux voyages organisés - Nomad Junkies

Photo : @nomadicemilie

La première fois que je me suis aperçue que je n’étais pas nécessairement faite pour les voyages organisés, j’étais sur le fleuve Yangtsé à l’entrée des trois gorges en Chine. Belle croisière de trois jours sur le «Century cruise» où nous avons eu la chance de descendre de «cet hôtel flottant» et prendre place dans de petits canots pour rencontrer les «haleurs» de Badong.

Des gens tout simples, qui sans même savoir parler un mot français n’ont cessé de me faire sourire avec leurs mimiques. Si tu me demandes quel a été mon coup de cœur de ce voyage en Chine, c’est bel et bien celui-là : la découverte des gorges dans un petit canot tout bien entassé les uns sur les autres! Toutefois, je devais bien être la seule sur la vingtaine que l’on était à avoir apprécié l’expérience, puisqu’il n’y a pas eu un moment où je n’entendais pas une personne critiquant contre tout :  la propreté de l’eau, la mauvaise odeur  ou encore des crachats des badonniens.

De retour sur le bateau de croisière, je me suis retirée seule un instant. J’étais gênée et fâchée de devoir être associée à ce genre de personnes qui pour moi venait de manquer une occasion de se taire!

À partir de cet instant, c’était clair pour moi, je partirai dorénavant seule, terminé les groupes.

Et les tout inclus, tu relaxes, c’est cool non?

Je ne suis pas la fille avec le plus d’expérience de tout inclus dans le sud, mais mon dernier remonte déjà à quelques années. Nous avions réservé dans un 4 étoiles avec accès à la plage, piscines, buffets et boissons à volonté. Jusqu’à présent rien ne cloche, non?

Tout inclus - Pourquoi je choisis les voyages backpack aux voyages organisés - Nomad Junkies

Photo : Marie-Louise Desbiens

C’est là que ça se gâte. Au lieu de profiter de justement, ce qui était inclus, nous avons passé la moitié du voyage au centre-ville à essayer les petits restos pas trop fiables et à profiter des bars à l’extérieur du resort. J’ai plus qu’aimé ce voyage, j’ai carrément tripé! Mais disons que mon déclic s’est fait à ce moment. J’ai aimé ce voyage, car on n’est pas restés étendus sur la beach une semaine de temps. Non, nous avons improvisé et nous avons profité des alentours.

J’ai donc compris que profiter des buffets, boissons à volonté et des quatre piscines, ce n’était pas pour moi. Il manquait un peu d’aventures et de découvertes.

« J’aime être sortie de ma zone de confort! »

Pis les bagages dans tout ça?

Inquiète-toi pas, quand je partais en tout inclus et en voyages organisés, j’avais toujours ma garde-robe au grand complet avec moi! Deux maillots de bain, quelques robes de soirée, plusieurs camisoles, quelques shorts, des sandales en plus des souliers d’expéditions! J’avais des vêtements pour habiller au moins deux autres filles.

Quand tu restes toujours au même hôtel pendant plusieurs jours, c’est facile de tomber dans l’excès et de trop en amener. Quand tu voyages en backpack, tu ne peux pas te permettre d’apporter des choses inutiles. Le strict minimum, sinon tu vas rapidement le regretter. Les voyages en backpack m’ont appris à me restreindre et je peux te jurer que c’est beaucoup mieux ainsi

Tu aimerais aussi : 100 items pour sac à dos de voyage

Alors, pourquoi les voyages backpack?

Les voyages backpack t’apportent une grande liberté et une lassitude impressionnante. Tu peux aisément te promener d’une ville à l’autre, sans tracas. C’est évident que tu as l’air touriste attelé de ton gros sac à dos, mais cette étiquette de touriste en backpack, je l’aime. J’adore me faire arrêter en pleine visite du château de Prague pour une information, alors que j’en suis moi-même à ma première visite, j’aime l’idée qu’un couple dans un tramway me demande de les aider à trouver la station à laquelle ils doivent descendre pour rejoindre leur hôtel.

C’est un sentiment de fierté qui m’envahit aussitôt et je considère que c’est le plus beau des compliments que l’on puisse me faire! En backpack, tu as l’air aventureux, et plusieurs te trouvent courageux. C’est pas du tout pareil.

Backpack - Pourquoi je choisis les voyages backpack aux voyages organisés - Nomad Junkies

Photo : Marie-Louise Desbiens

Plusieurs personnes ne seraient pas capables de partir en sac à dos deux mois à travers l’Europe. Ça prend certainement du courage, de la ténacité et bien sûr de la débrouillardise. Nous avons chacun notre type de voyage, il n’y a rien de mal à ça. C’est en essayant que l’on découvre le type de touriste que l’on veut être.

Tu aimerais aussi: Les avantages d’avoir l’air touriste quand tu voyages

Et toi, es-tu plutôt voyage organisé et tout inclus ou plutôt un backpacker dans l’âme?

Es-tu prêt à faire le saut pour ton prochain voyage? Trouve les meilleurs prix pour ton billet d’avion sur KiwiMomondo ou sur Flighthub!

 

The following two tabs change content below.

Marie-Louise Desbiens

Collaboratrice at Nomad Junkies
Telle une nomade, j’ai de la difficulté a tenir en place et je suis toujours partie «sua trotte». Les gens qui me connaissent savent que je ne suis jamais chez moi. Je me suis déjà fait demander si mon appart me servait à autre chose qu’à entreposer mon linge! Mes meilleurs souvenirs proviennent sans aucun doute de mes voyages; les fameuses nuits passées en auberges de jeunesse qui m’ont apporté bien peu de repos, mais tellement de fous rires ou encore des virées improvisées avec des «potes» rencontrés sur la route!

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous Ma soif d'être nomade ne fit pas dans le moule
Next Ce que j'ai appris lors de mon premier voyage solo

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply