Fais-le par toi-même : 5 jours de trek solo en Patagonie

Fais-le par toi-même : 5 jours de trek solo en Patagonie

Es-tu du genre à partir tout seul avec ton sac à dos pour survivre cinq jours en Patagonie? Avec aucune expérience, outre des randonnées de quelques jours avec des guides et des petites randonnées solo, je me suis dit que j’étais capable d’aller faire un trek en pleine autonomie à Torres Del Paine, un parc national magnifique situé en Patagonie, tout au sud du Chili. Ben oui toi, pourquoi pas le bout, bout, bout du continent pour commencer à faire de la randonnée? Parce que le Canada, c’est pas assez grand, je pense?

Il existe deux sentiers typiques dans ce parc. Le premier, c’est le O, qui permet de faire la grande boucle et qui prend en moyenne de sept à neuf jours, sauf si, comme les Allemands que j’ai rencontrés la veille de mon départ, tu montes l’Everest et K2 à tous les jours. Bref, écoute pas les zélés; moins de kilomètres par jour, c’est mieux quand tu marches longtemps, surtout en Patagonie.

Patagonie - Trek de 5 jours en Patagonie - Nomad Junkies

Photo : Myriam Saindon

Tu aimerais aussi : Fais-le par toi-même : l’ascension du plus haut mont d’Afrique du Nord

Sinon, il y a le circuit W (c’est le sentier le plus populaire et donc le plus occupé), qui est comme le O, mais sans la partie du haut, donc sans la plus grande montée (et la plus grande descente). Mais cette montée-là, que j’ai pas faite (misère, mon orgueil aime pas dire ça!), eh bien c’est la meilleure vue de tout le trek, à ce qu’on m’a dit.

Et moi, ce que j’ai fait, eh bien c’est quelque chose comme un W avec un petit extra, parce que la patte gauche du W permet de voir le glacier, mais seulement de loin. Et moi, ça me suffisait pas. On m’avait dit : «Si tu as pas le temps de faire le tout, va au moins au prochain campement, de là, tu es au-dessus du glacier».

SCOOP : ÇA VAUT LA PEINE, PAS JUSTE UN PEU! Le glacier Grey était dans mon top deux des meilleurs paysages du trek, avec les Torres. Eh oui, le clou du spectacle de Torres des Paine, c’est les Torres, (SURPRISE!) et ça, c’est l’autre patte du W.

Patagonie - Trek de 5 jours en Patagonie - Nomad Junkies

Photo : Myriam Saindon

Tu aimerais aussi : Machu Picchu : les secrets d’une aventure à moins de 99 $

Cinq jours en Patagonie = beaucoup de préparation!

Ça a l’air de rien, cinq jours, mais fallait y penser quand même! On devait prévoir la nourriture, l’eau, les manteaux, les bottes, les vêtements, la tente, le sac de couchage, le matelas de sol, la gamelle, le bruleur, le propane, les lampes frontales… Et tout ça, eh bien ça devait rentrer dans mon sac à dos de 40 L. Pourquoi un si petit sac? Parce qu’en randonnée, tout ce que tu mets dans ton sac, tu le portes sur ton dos, heure après heure. Alors imagine si tu pars avec un backpack de 60 L. Il y a des chances que tes descentes ressemblent plus à des roulades.

Malgré la préparation, la lecture de blogues et la révision à multiples reprises du contenu de mon sac de provisions, j’ai quand même fait des erreurs de débutante. Pas les mêmes que celles de la fille dans le film Wild (pour ceux et celles qui ne connaissent pas, c’est l’histoire d’une fille qui choisit de laisser sa vie chaotique pour aller faire les 4200 km du Pacific Crest Trail), mais franchement, si c’était à refaire, je réévaluerais certaines choses.

Patagonie - Trek de 5 jours en Patagonie - Nomad Junkies

Photo : Myriam Saindon

Tu aimerais aussi : Top 20 des endroits à explorer avant de mourir

Astuces de nomade

Planifie-toi donc plus de temps!

Déjà, si tu décides à priori de faire seulement une partie d’un grand sentier, les chances sont assez fortes pour que tu veuilles le faire au complet. Comme ça, tu te ramasses pas à faires des distances de fou pour faire plus que ce que tu avais prévu, pour voir plus de choses et finalement te ramasser les pieds couverts de plaies (been there, done that).

Tes bottes de randonnée peuvent être tes meilleures amies ouuuuu tes pires ennemies

Si tu n’es pas sûr que ce sont les bonnes, si tu penses qu’elles ne sont pas faites pour supporter le poids de ta personnes et de ton sac, METS-EN D’AUTRES, ACHÈTES-EN, fais ce que tu veux, mais penses-y, parce que tu vas les porter tout le temps.

Je te le garantis, finir son trek avec dix ampoules aux pieds et deux ongles d’orteils mauves, c’est tout, sauf cool ou le fun. Tu te doutes bien que si je dis ça, c’est que mes bottes étaient franchement mes PIRES ennemies.

Pis sais-tu ce que j’en ai fait? À la fin du sentier, pas un pas de plus ni de moins (je devais finir, j’ai un gros orgueil, tu comprends sûrement). J’ai fait ni une ni deux et je les ai mises dans la poubelle. Ok, la petite marche pour revenir à mon auberge était pas chaude en sandales de plage, mais c’était tellement libérateur comme moment. Alléluia!

Sinon, c’est moins drôle à raconter, mais j’ai aussi fait des bons coups, des choses que je te recommande.

Patagonie - Trek de 5 jours en Patagonie - Nomad Junkies

Photo : Myriam Saindon

Tu aimerais aussi : 8 astuces pour vivre ou voyager pour pas cher à Queenstown (Nouvelle-Zélande)

Les musts

Les repas déshydratés sont tes meilleurs amis

C’est léger, compact et nourrissant, oublie ça les soupes ramen, faut bien manger en rando si on veut avoir de l’énergie pour faire ronronner notre moteur. Si tu penses que l’endroit où tu vas n’aura pas ce dont tu auras besoin, emmènes-en de chez toi! Sinon, pense collations santé, comme des noix ou des fruits séchés. J’ai même préparé des granolas maison que j’ai trainé jusqu’au Chili. Oui, oui, pas de demi-mesure!

Le matériel de randonnée compact, léger et imperméable

C’est cher, mais je te jure qu’au fond c’est pas si cher payé pour ne pas se ramasser comme un cordonnier mal chaussé.

Le minimum de vêtements, mais des couches qui se superposent!

Si tu es du genre pantalons de randonnée avec des zip, vas-y. Personnellement, j’ai opté pour une paire de leggings sport, mais juste UNE paire de pantalon pour le jour et des combines pour le soir. Quelques hauts qui se superposent (camisole, manches courtes, manches longues en laine de mérinos, manteau, imperméable, sous-vêtements).  Tu comprends que tu seras pas propre-propre, mais guess what : tout le monde est dans le même bateau! Pis écoute, le bois c’est peut-être pas le meilleur terrain de drague non plus, tsé!

Patagonie - Trek de 5 jours en Patagonie - Nomad Junkies

Photo : Myriam Saindon

Tu aimerais aussi : Comment explorer le monde pour moins de 1000 $ par mois

Un petit casse-tête de préparation, mais un GROS WOW!

Et franchement, malgré mes maux, je ne pourrais cesser de recommander l’expérience. Lance-toi! Des ampoules, ça part et ça te rend plus brillant! Les paysages des glaciers, des montagnes et de l’eau sont d’une clarté surprenante et que dire de la fraicheur de l’air et le goût de l’eau pure qu’on boit directement des ruisseaux… Ça, je vais m’en souvenir toute ma vie!

Comment ne pas oublier les vues imprenables sur les montagnes surmontées de glaciers et des sommets enneigés où coule des rivières torrentielles, des vallées aux teintes de vert presque surréels, de cet immense glacier appelé Grey aux mille et un sillons et les Torres, cet impressionnant rocher tout au haut de cette montée infernale, au pied d’un lac azur. Ah, Torres del Paine, je vais y retourner, je vais faire le O et la grande montée et je vais me payer la marche sur le glacier!

Patagonie - Trek de 5 jours en Patagonie - Nomad Junkies

Photo : Myriam Saindon

Tu aimerais aussi : Bilan de 2 ans autour du monde : 10 choses que je n’aurais jamais pensées

Anecdote cocasse : je suis tellement tombée en amour avec la Patagonie que j’ai été jusqu’à l’aéroport à Punta Arenas (à genre deux heures d’où je suis partie pour le trek), pour essayer de changer mon vol de retour. C’était vraiment cher, alors je me suis résignée. Une fois de retour à Santiago, j’avais prévu aller vers le nord avec une voiture de location et devine quoi? J’ai décidé d’aller vers le sud. Je ne me suis pas rendue aussi loin que mon point de départ (avec juste deux semaines devant moi), mais je me suis quand même rendue à l’extrémité nord de la Patagonie (YAY!)

Bref, y aller c’est tomber en amour et possiblement ne jamais en revenir. Mon corps est revenu, mais moi non.

Rêves-tu toi aussi de la Patagonie? Ou prépares-tu un trek ailleurs dans le monde? Raconte-nous ça dans les commentaires!

Tu aimerais aussi : Voyager pour échapper à la vie (ou pour ne pas que la vie t’échappe?)

The following two tabs change content below.
J’avais jadis écrit dans mon album de finissante du secondaire que dans 10 ans j’allais être heureuse, en voie de faire le tour du monde et que j'allais aider les gens dans le besoin. Je sais pas d’où je prenais ça, vu que j’avais jamais voyagé encore, mais j’avais raison. Il y a 5 ans, j’ai commencé par rompre ma peur de partir, puis maintenant, je travaille en coopération internationale et je m’implante dans des villages retirés pour me joindre à des cultures nouvelles… et je suis vraiment heureuse!

Latest posts by Myriam Saindon (see all)

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous Expérience traumatisante au Cambodge : prison et Khmers rouges
Next 34 moments que chaque voyageur expérimente en Asie

3 Comments

  1. LadyMilonguera
    October 05, 04:52 Reply
    C'est le genre d'aventure qui m'intimide un peu mais dans laquelle j'adorerais me lancer...
  2. Markymarc418
    October 10, 16:12 Reply
    Il est possible d'avoir les 4 saisons en une journée durant le trek de Torres del Paine. Je recommande fortement de faire le circuit 0, plus long, mais une expérience complètement différente, beaucoup moins de gens et c'est un bon challenge. Il y a une session d'informations tous les jours sur le trek. Les sessions d'informations sont gratuites tous les jours @Erratic Rock (Base Camp) dans le village de Punta Arenas, je le recommande à tous, et c'est l'endroit idéale pour trouver des partenaires de randonnée. http://www.onlyadayaway.com/erratic-rock-info-session/ Bon trek!
  3. stephanie
    March 17, 09:09 Reply
    je pars fin avril jusqua debut mai faire ce treck vaut il mieux reserver avant d'entrer sur le site ou encore plus avant les camping ?

Leave a Reply