Se «lâcher lousse» en voyage

Se «lâcher lousse» en voyage

C’est toujours passionnant de discuter des raisons pour lesquelles on voyage avec d’autres globetrotteurs. Ou même d’expliquer à nos amis et notre famille ce qui nous pousse toujours à partir à l’infini et plus loin encore.

Au-delà de voir de beaux couchers de soleil pis de faire le party aux quatre coins du monde, voyager c’est aussi la liberté… la liberté de lâcher prise, de go with the flow comme disent les anglos! Tsé, des fois il faut laisser la spontanéité prendre le dessus, c’est ça qui nous amène à découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles personnes et de nouvelles expériences.

Equateur - Nomad Junkies

10 aspects qu’on doit apprendre à laisser aller en voyage

(Adaptation libre de l’article 10 Ways Travel Helps You Let Go)

1- Le contrôle

Quand t’es une personnalité de type A, c’est un apprentissage. Tu vas apprendre ben vite que mère Nature et la loi de Murphy ne sont pas toujours de ton côté.

2- La perception de soi-même

Fak à la place d’avoir un condo dans Griffintown ou une maison dans le 450 avec le char de l’année, tu traînes ton backpack avec le même linge sale depuis 3 mois… so what? Tu fais ça pour toi et pour personne d’autre.

3- Le temps

Ishhhh… tu vas te rendre compte que dans environ 85 % des pays, la notion du temps est ben différente d’ici. Good! On n’est pas le nombril du monde. La terre tourne pas autour de nous. Prends ce temps-là pour RE-LA-XER.

4- La peur

L’inconfort fait peur… peur du ridicule, de se faire bobo, de pas se faire comprendre. Tu sais quoi, arrête de faire ta chochotte parce que conquérir tes peurs va juste te rendre plus humble et plus wise.

5- Le futur

Il faut vivre le moment présent: Carpe Diem. C’est sûr qu’il faut des buts et des objectifs dans la vie, mais quand t’es en voyage, profite donc de ce qui se passe ici, maintenant, là!

6- La perfection

Ton égo, tu le laisses chez toi. C’est certain que tu vas faire des erreurs (genre booker ton vol pour la mauvaise date, réserver le mauvais hostel et te ramasser avec plein de coquerelles dans ton lit…) ÇA ARRIVE! Maintenant, get over it! La perfection, c’est overrated, de toute façon.

7- Les stéréotypes et les préjugés

Faut arrêter de se bloquer à ce qu’on voit à la télé ou ce qu’on lit en ligne. Tant que t’es pas là, c’est ben dur de porter des jugements. Je dis pas d’aller en pleine guerre civile juste pour voir si c’est vraiment dangereux. Faut juste pas tout prendre pour du cash

8- La façade

Tu sais de quoi je parle? Le front qu’on s’impose pour bien paraître… On est humains. En voyage tes forces et tes faiblesses vont s’imposer bien rapidement. Let it shine! Bonus: c’est plus facile rencontrer des amis quand t’es toi-même.

9- L’attitude «Pas capab’»

«Pas capab’», y’est mort, son p’tit frère s’appelle «Essaye». T’auras pas toujours l’option de ne pas faire quelque chose… comprends juste que c’est dans ta tête et que tes limites, tu te les imposes à toi-même. C’est tellement gratifiant quand tu réussis ce que tu pensais ne jamais être capable de faire.

10- La «bonne» façon de faire les choses

Ben oui, y’a des pays où ils mangent du riz pis des beans pour le p’tit déj. Peut-être que c’est nous qui faisons pas les choses comme il faut avec nos céréales pis nos toasts. Les normes, la culture… y faut s’adapter.

Finalement, on va se le dire… voyager, ça fait grandir. Profites-en!

The following two tabs change content below.

Safia Dodard

Co-fondatrice et rédactrice at Nomad Junkies
Je voyage parce que je suis accro au mode de vie nomade . J'ai quitté mon emploi en agence de pub pour explorer le monde, d'abord en backpack et maintenant avec le cirque. Rejoins notre communauté de nomades sur Facebook, Twitter et Instagram.

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous Portrait de nomade : 7 questions à Caroline de Beauté Active
Next 10 conseils de sécurité pour voyageuse seule en Amérique latine

3 Comments

Leave a Reply