Savoir oser (ou comment je suis devenue une Nomad Junkies)

Savoir oser (ou comment je suis devenue une Nomad Junkies)

Ça fait maintenant 2 ans que je fais partie de l’équipe Nomad Junkies, yay! Plusieurs dans mon entourage m’ont demandé comment j’en suis venue à m’impliquer pour ce webzine fabuleux (aucune prétention ici hehe). Ma réponse? Parce que j’ai osé. Parce que je me suis dit «pourquoi pas?» et «qu’est-ce que j’ai à perdre?» (tsé, un peu le genre de choses que tu dis lorsque tu décides de (re)partir en voyage).

En revenant d’un trip en Asie du Sud-Est, je me suis mise à écrire. Écrire parce que j’avais le mal du pays. Écrire parce que j’avais envie, mais surtout besoin de me replonger dans mon voyage et dans tout ce qu’il m’avait appris. J’avais besoin de mettre sur papier tout ce que j’avais vécu pour réaliser tout le chemin que j’avais fait. Comme ça, quand l’inspiration me venait, j’écrivais, je faisais aller ma plume en me laissant guider par la spontanéité sans penser au lendemain.

Danse - Savoir oser (ou comment je suis devenue une Nomad Junkies) - Nomad Junkies

@nomadic_sarah

En procrastinant en bonne et due forme durant ma mi-session à l’université, je suis tombée par hasard sur Nomad Junkies; je suis tombée instantanément en amour avec ce blogue. J’aimais leur façon de voir les choses, la vie, les voyages, j’adorais leur esprit nomade, leur humour et le fait que c’était deux québécoises qui l’avaient fondé. J’ai passé quelques semaines à explorer leur blogue et à les suivre sur Facebook et Twitter, parce que je rêvais juste de repartir en voyage.

Le moment où j’ai osé

À un moment donné, je me suis dit : «pourquoi pas soumettre mes textes aux deux filles?», j’ai rien à perdre! Alors je leur ai envoyé mes textes tout en proposant une possible collaboration. J’avais aucune attente, je me disais qu’au pire, elles allaient me donner des commentaires sur mes textes pis that’s it. Eh ben, quelques semaines plus tard, je skypais avec les filles qui me proposaient de devenir une Nomad Junkies, de me joindre à leur équipe, de transformer leur duo en trio. Euh allo, je c-a-p-o-t-a-i-s!

Alors depuis, j’écris, je crée, je m’amuse et je travaille en équipe avec ces deux femmes qui cherchent toujours à viser plus haut, plus loin. Et ça, ça t’amène à travailler sur tes propres limites et à toujours tenter de les repousser. Comme quand t’es en voyage! Quand tu pars à l’aventure, que ce soit la barrière de la langue, l’aspect financier ou l’environnement, il y a plein de facteurs du voyage qui font en sorte que tu te sens perdu, mais en même temps, tout ça t’aide à te retrouver. Tu te perds pour mieux te retrouver parce que tu repousses continuellement tes limites, quoi!

Coucher de soleil - Savoir oser (ou comment je suis devenue une Nomad Junkies) - Nomad Junkies

Photo : @nomadic_sarah

Nomad Junkies est mon échappatoire, une aventure, il me fait grandir et me permet de travailler sur moi, de développer des skills que je ne croyais pas pouvoir posséder. Mais surtout, il nourrit et ne fait qu’amplifier mon besoin d’être nomade, mon besoin d’être dans un esprit de voyages et d’aventures au quotidien.

Ce que j’ai appris…

  • J’ai appris qu’il faut OSER;
  • Qu’il faut FONCER;
  • Qu’il ne faut PAS avoir PEUR;
  • Qu’il faut écouter nos gut feelings;
  • Qu’il faut RISQUER.

Parce que sinon, ben, on n’obtient pas nécessairement ce qu’on veut dans la vie : «qui n’essaye rien n’a rien» comme dit le dicton! Il faut seulement savoir mettre en place un élément déclencheur qui nous permettra de faire des choses qu’on ne croyait pas possibles. Que ça soit d’essayer de se joindre à un blogue qui nous inspire ou encore partir en voyage, il faut oser pour obtenir.

Il faut aussi, mais surtout, croire en nous. Je trouve ça hyper cliché de dire ça et je suis la première à savoir que ce n’est pas toujours facile, mais on doit croire en nos forces, on doit croire qu’on a du potentiel. Ça ne marche pas à tous les coups, me diras-tu? Ben d’accord avec toi! Mais pourquoi ne pas essayer quand même?

Savoir oser (ou comment je suis devenue une Nomad Junkies)

J’ai maintenant l’honneur d’être une Nomad Junkies. Et ça, parce que j’ai osé. Parce que j’ai foncé, parce que j’ai cru en moi, parce que j’avais rien à perdre. Tsé, on a tous nos forces et nos faiblesses. Certaines personnes autour de moi me disent qu’un de mes points fort est d’oser, de foncer peu importe la situation. Alors que ça soit à la maison ou en voyage, j’apprends à toujours plus oser, foncer et à être dans la marge.

Mais parfois, on a tendance à oublier nos forces. On a tendance à ne pas les exploiter autant qu’on devrait. On a tendance à se plonger dans le quotidien sans penser au-delà de. On a tendance à figer. Pis y’a d’autres moments où quelque chose nous saute dans la face, on se dit «ben pourquoi pas essayer!». Et c’est là que tu réalises que tu devrais toujours être toi-même et que tu devrais toujours te servir de qui tu es pour progresser, pour accomplir.

Surfing - Savoir oser (ou comment je suis devenue une Nomad Junkies) - Nomad Junkies

Photo : @nomadic_sarah

Et tu sais, c’est la même chose en voyage. Voyager, c’est oser, c’est foncer malgré l’inconnu qui se tient devant nous. C’est faire fi de ce qu’on a à perdre et se lancer, se plonger dans quelque chose de nouveau sans trop savoir où ça nous mènera.

Voyager, c’est apprendre à se connaître,mais c’est aussi être qui on est vraiment : j’ai jamais été autant moi-même qu’en voyage. Tu rentres dans une sorte de transe où tu n’as plus de barrières, où tu te laisses aller complètement. Et à travers tout ça, tu découvres qui tu es vraiment, vu que tu ne te bloques pas avec des murs que tu construis tout autour de toi. Tu agis et réagis naturellement.

Voilà donc la leçon que j’ai apprise en envoyant mes textes à Émilie et Safia :
Il faut OSER. Il faut FONCER. Sans tout ce que cela peut t’apporter, la vie serait bien morne, non?

Et toi, es-tu prêt à oser? À poursuivre tes rêves les plus fous?

Laisse-toi inspirer par Erika Drolet, cofondatrice de Salty Souls, qui te partage son expérience et te montre comment te bâtir la vie que tu veux vraiment!

Tu te sens inspiré? Tu es prêt toi aussi à oser? Trouve les meilleurs prix pour ton billet d’avion sur Kiwi, Momondo ou sur Flighthub!
The following two tabs change content below.

Sarah Cohen

Ambassadrice-Rédactrice at Nomad Junkies
Je veux découvrir le monde parce que je suis accro au mode de vie nomade ! Passionnée de plongée sous-marine et de danse, j'ai un "let's get lost" tatoué dans le front. Joins-toi aux Nomad Junkies sur Facebook, Twitter et Instagram

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous Comment ouvrir une valise lorsqu'on a oublié son code?
Next [Reportage] Assoiffées d'aventures, elles voyagent en solitaire

2 Comments

  1. Mathilde
    May 18, 05:23 Reply
    Merci, d'avoir posé sur le papiers nos pensées (enfin du moins les miennes qui je le pense sont partagées par beaucoup d'entre nous) c'est un réel plaisir à chaque fois de pouvoir lire des articles ou des textes qui retrenscrivent exactement ce que l'on arrive à pas à exprimer. Merci encore pour toutes ces inspirations et invitations aux voyages qui ne font qu'amplifier mon besoin de découvrir le monde et ces merveilles. Tout simplement merci.

Leave a Reply