Portrait de nomade : 7 questions à Sébastien de Surf Expedition

Portrait de nomade : 7 questions à Sébastien de Surf Expedition

Imagine la vie de fou de cet accro du surf et du style de vie nomade qui a décidé de transformer sa passion en sa carrière. Sébastien, un ex-HECien (comme moi… c’est de là qu’on se connaît), a su transformer son rêve en réalité en fondant Surf Expedition.

Je me rappelle les dernières années passées derrière mon bureau, au travail, alors que je voyais passer sur mon fil Facebook toutes ses photos de voyage en me demandant ce qu’il pouvait bien faire dans la vie pour voyager autant. C’est clair que ça a inspiré mon moment «Ah ha! Je quitte tout pour voyager!».

Cover Photo - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad Junkies

Bref, Seb est une inspiration et un modèle pour tous ceux qui rêvent de plus… et surtout qui rêvent à l’immensité du monde qui nous entoure et qui n’attend que d’être exploré. Entrevue avec ce nomade :

Que fais-tu dans la vie pour voyager autant?

Salut Sébastien - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad JunkiesJ’ai fondé la compagnie Surf Expedition en 2013 et j’ai depuis la chance de partager ma passion du surf en plus de faire découvrir les plus belles vagues du Nicaragua, du Costa Rica et du Panama aux participants qui s’inscrivent à nos voyages.

Magic bus surf - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad Junkies

Qu’est-ce qui t’a poussé à adopter un style de vie nomade? 

J’ai toujours été nomade! Du moment où j’ai quitté le nid familial pour déménager à Whistler à l’âge de 19 ans, j’ai traversé le Canada sur un train de marchandises et c’est durant ce trip que le goût de l’aventure est né en moi.

Snowboarding - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad Junkies

Sébastien à Whistler

Je suis quelqu’un d’assez curieux et j’ai constamment besoin de nouveauté. C’est donc impensable pour moi de vivre autrement que comme un nomade. Avant de fonder Surf Expedition, je voyageais déjà souvent de 8 à 12 mois par année dès que j’en avais le temps ou l’argent.

Comment est-ce que ton entourage perçoit ton mode de vie?

Surfing - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad JunkiesAu début, mes parents et ma famille pensaient que c’était seulement une phase. Ils ne comprenaient pas vraiment mes choix, croyant que je refusais d’être responsable et d’accepter la vie adulteÀ la longue, ils ont compris que ça n’allait pas changer, que j’étais juste différent.

C’est surtout la monotonie et la routine que je fuyais.

Maintenant, j’ai l’impression que plusieurs m’envient parce qu’ils ne voient que la partie exotique de mon style de vie. Je ne crois pas qu’ils réalisent tous les compromis à faire pour vivre ainsi : vie sociale et relations amoureuses stables quasi inexistantes, instabilité financière, risques et responsabilités associés au fait d’être entrepreneur, etc.

Classe surf - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad Junkies

Quels pays as-tu visités à ce jour et quel est ton coup de cœur? 

  • J’ai commencé par passer du temps dans chaque grande ville canadienne avant de partir à l’étranger;
  • J’ai navigué en voilier sur les côtes de la France (Sables D’Olonnes), les îles Canaries, les îles Vierges Britanniques et Américaines (Ste-Croix, Tortola, Puerto Rico, Anegada et environs);

Voiles Iles Canaries - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad Junkies

  • J’ai étudié un an à Barcelone, où j’ai pu faire du skateboard à fond dans cette merveilleuse ville tout en visitant la Hollande, l’Italie et l’Espagne au complet;
  • J’ai eu la chance de faire du snowboard à Whistler, dans les Alpes Françaises, à Andorra et en Nouvelle-Zélande;
  • J’ai voyagé un an en Asie du Sud-Est, visité le Viêt Nam du nord au sud, le Cambodge, j’ai fait le Laos (dont la moitié sur le pouce), la Thaïlande au complet, la Malaisie et Singapour;
  • J’ai surfé au Maroc, à Biarritz sur la Côte Basque, en Indonésie (2x), en Australie, au Mexique, au Salvador (2x), au Pérou et en Colombie;
  • Depuis 4 ans, je me déplace entre le Nicaragua, le Costa Rica et le Panama pour surfer dans l’eau chaude et accueillir les groupes dans nos expéditions de surf.

Théorie surf - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad JunkiesSinon, mon coup de cœur… Je trippe tellement partout où je vais, c’est dur à dire! Que ce soit pour une de mes passions sportives ou juste la vibe d’une nouvelle ville.

Mes tops coups de cœur, je dirais:

  • tripper entre amis à Amsterdam;
  • faire du skateboard au Macba, Plaza Universitat ou Liceu à Barcelone avec de la bonne Estrella Dam et du jamón serrano;
  • rider de la grosse pow à La Grave dans les Alpes ou me lancer sur le plus gros kicker du Black Park à Whistler;
  • explorer et découvrir de nouvelles vagues en Amérique centrale;
  • partir en bike de montagne avec un guide sur l’Inca Trail au Pérou et monter à la course le Machu Picchu pour arriver le premier et avoir la vue à moi tout seul pour une demi-heure;
  • partir en voilier à 20-30 nœuds et faire «rocker le boat»!

Quelle est ta devise dans la vie? 

J’ai tellement de bons souvenirs de mes dernières années sur la route. Le voyage c’est la vie, la détente. L’adrénaline et la découverte te font sentir en vie. Je le recommande à tous.

Citation - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad Junkies

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui aimeraient voyager à long terme? 

  1. Trouve le bon timing : par exemple, entre deux contrats de travail ou après avoir terminé l’école pour te permettre d’avoir un bon coussin d’économies;
  2. Passe plus de temps dans moins d’endroits, versus faire plein de pays en peu de temps: tu vas pouvoir vraiment vivre la place et mieux décrocher de notre beat nord-américain pressé. Selon moi, c’est ce qui différencie un voyageur nomade d’un touriste. Quand tu commences à te sentir chez-toi, comme si tu avais vécu là toute ta vie plutôt que comme quelqu’un qui est juste de passage, c’est là que l’expérience, la VRAIE, commence!
  3. Prends des risques : prends surtout le temps d’explorer des endroits qui ne sont pas dans les livres de voyages;
  4. Assure toi d’avoir une source de revenu pour continuer à voyager à temps plein sans t’endetter ou d’avoir un plan au retour : par exemple, termine ton voyage avec un Working Holiday Visa en Australie où les salaires sont élevés, sous-loue ton appart durant ton absence, pars toi une business en ligne, etc.

Volcan Nicaragua - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad Junkies

Finalement, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite?

Sébastien volcan - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad JunkiesDu temps personnel pour continuer à voyager! C’est drôle à dire, mais avec la compagnie, j’ai beaucoup moins de temps pour partir en solo. J’ai encore une longue liste d’endroits que je veux visiter, à laquelle s’ajoutent de nouvelles destinations à chaque année. Je n’avais pas réalisé ça au départ, mais avoir une compagnie, même si c’est vraiment le fun, ça consomme absolument tout ton temps.

Aussi, profites-en pour aimer notre page Facebook Facebook SURF Expedition (haha) et n’hésite pas à venir tripper avec nous en Amérique centrale. Sinon, passe le mot à ceux qui trippent sports extrêmes.

Tampon Surf Expedition - Portrait de nomade Sebastion Surf Expedition - Nomad Junkies

Tu peux en savoir davantage sur Sébastien et Surf Expédition en visitant leur site web, en admirant ses photos (de fou!!!!) sur Instagram et en rêvant devant ses vidéos sur Vimeo.

 

 

The following two tabs change content below.

Safia Dodard

Co-fondatrice et rédactrice at Nomad Junkies
Je voyage parce que je suis accro au mode de vie nomade . J'ai quitté mon emploi en agence de pub pour explorer le monde, d'abord en backpack et maintenant avec le cirque. Rejoins notre communauté de nomades sur Facebook, Twitter et Instagram.

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous Doublement junkie : Comment le diabète m'a appris à voyager différemment
Next Top 5 des destinations dépaysantes pour 2016 (en backpack)

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply