Portrait de nomade: 7 questions à Audrey de Cavalia

Portrait de nomade: 7 questions à Audrey de Cavalia

Cover Photo - Portrait de nomade - 7 questions à audrey de Cavalia - Nomad Junkies

Lors de mon passage à Singapour, j’ai eu la chance de voir Cavalia, une compagnie québécoise en tournée en Asie. On devait seulement aller voir le spectacle et partir deux jours plus tard pour l’Indonésie, mais on a fait comme toute personne normale aurait fait: on a aussi rejoint le cirque!

La vie de cirque est pour moi le mode de vie nomade par excellence. On monte le chapiteau, on roule le show pendant quelques semaines et puis hop, on démonte le tout, on empile les containers et on part pour la prochaine destination. En tant que Nomad Junkie, c’est un périple que je ne pouvais pas manquer. 

Tu sais quand tu blagues que tu vas tout quitter pour joindre le cirque? Eh bien c’est exactement ce qu’à fait Audrey il y a presque deux ans avec Cavalia et qui lui permet maintenant de voyager autour du monde.

7 questions pour Audrey de Cavalia

1- Raconte-nous brièvement ton parcours de vie et ce qui t’a poussé à voyager

Portrait de nomade - 7 questions à Audrey de Cavalia 2 - Nomad Junkies

Audrey prête pour la grande aventure lors de son départ vers l’Australie

Il y a 2 ans et demi, j’ai terminé mon cours en gestion du tourisme à l’ITHQ pendant lequel j’ai eu la chance de faire des stages à l’international qui m’ont vraiment donné la piqûre du voyage.

Pour moi, ça n’avait aucun sens de commencer un emploi dans le domaine du tourisme sans avoir visité plusieurs pays moi-même. Après six mois sur le marché du travail, une amie de l’ITHQ et moi avons décidé de paqueter notre vie dans un sac à dos de 55 L et de partir… sans trop avoir de plan! Notre première destination: l’Australie, le pays de rêve pour les backpackers.

2- Que fais-tu dans la vie pour voyager autant?

Portrait de nomade - 7 questions à Audrey de Cavalia 9 - Nomad Junkies

Audrey à une première de Cavalia en Australie

Après 6 mois sur un visa vacances-voyage en Australie, à travailler dans des bars/restos et à faire du couchsurfing, nous avons croisé Cavalia, qui était en tournée pendant un an. On a appliqué et on s’est fait engager comme employées locales dans la tente VIP. C’est là que mon aventure de «nomade de cirque» a réellement commencé!

Ce qui devait s’avérer une ville pour faire des sous s’est transformée en une belle opportunité pour moi. À partir de ce moment, j’ai vraiment pu combiner ma passion pour le voyage et ma vie professionnelle. Quand Cavalia a quitté pour l’Europe, le poste de superviseur s’est ouvert et on me l’a offert. Je ne pouvais faire autre chose que de sauter sur l’occasion! 

3- Quels pays as-tu visités à ce jour et quel est ton coup de cœur?

J’ai eu la chance de visiter quelques îles des Caraïbes comme la République Dominicaine, Cuba, Trinité-et-Tobago ainsi que Sainte-Lucie. En Europe, je suis allée en France, en Belgique, en Suisse, en Italie, en Hollande et en Grèce. Je suis aussi allée en Australie, aux Fidji, en Nouvelle-Zélande, à Bali, à Singapour, en Thaïlande, en Malaisie et en Indonésie. Je suis présentement en Corée du Sud avec Cavalia et je quitterai bientôt pour Taïwan. 

Portrait de nomade - 7 questions à Audrey de Cavalia 6 - Nomad Junkies

Audrey à Uluru, un autre item de coché sur sa bucket list!

L’Australie est à ce jour mon coup de cœur. Il y en a pour tout les goûts, que se soit le centre-ville de Melbourne avec ses petites allées qui cachent des petits cafés, les plages de la côte Est ou le coté désertique. Ce pays a beaucoup à offrir… je m’y sens réellement comme chez moi!

4- Travailler, voyager et s’amuser… c’est possible tout en même temps?

Portrait de nomade - 7 questions à Audrey de Cavalia 10 - Nomad Junkies

Audrey avec les éléphants en Thaïlande, entre deux villes de tournée

Plus que possible! La vie de tournée en est un parfait exemple. Nous travaillons très fort mais chaque semaine nous avons une ou deux journées de congé pour partir à la découverte du pays où nous sommes.

Il ne faut pas oublier les gens avec qui je travaille qui sont non seulement mes amis, mais aussi ma grande famille en même temps. On apprend rapidement à combiner le voyage, le travail et le plaisir et à faire en sorte que chaque ville soit une nouvelle expérience. Chaque pays t’apprend toujours davantage sur toi-même. 

5- Quels conseils donnerais-tu à ceux qui aimeraient partir en voyage à long terme?

Portrait de nomade - 7 questions à Audrey de Cavalia 1 - Nomad Junkies

Audrey dans les Alpes Françaises lors d’un stage

N’y pense pas trop et fais-le! Il n’y a pas de bon ou mauvais moment pour partir, selon moi. Il suffit seulement de prendre son courage à deux mains et de faire le saut. Si ce n’est qu’une question d’argent, il y a des offres d’emploi et des occasions de travailler partout dans le monde ou même de faire du bénévolat en échange de logement/nourriture. Il faut savoir être débrouillard, persévérant et prendre toutes les opportunités lorsqu’elles se présentent à toi. 

6- Quelle est ta devise dans la vie?

Devise - Portrait de nomade - 7 questions à Audrey de Cavalia - Nomad Junkies

On ne sait jamais ce qui nous attend lorsqu’on part en voyage, mais une chose est certaine, c’est que ce n’est pas en restant à la maison que les chose viendront à toi! Ce qui nous fait peur ou même douter des conséquences nous fera avancer davantage! 

7- Quelle est la suite pour toi?

Portrait de nomade - 7 questions à Audrey de Cavalia 7 - Nomad Junkies

Audrey à Sydney, sa prochaine maison!

Lors du passage de Cavalia à Singapour, j’ai eu la chance de rencontrer quelqu’un qui m’a offert un poste comme manager d’un restaurant à Sydney, en Australie. Je quitterai donc la vie de tournée après plus d’un an et demi pour une nouvelle aventure dans mon pays coup de cœur. La restauration a toujours été une de mes grande passion, je ne pouvais donc pas refuser cette opportunité!!

Et toi, qu’est-ce qui te motive à adopter le mode de vie nomade comme Audrey?

The following two tabs change content below.

Safia Dodard

Co-fondatrice et rédactrice at Nomad Junkies
Je voyage parce que je suis accro au mode de vie nomade . J'ai quitté mon emploi en agence de pub pour explorer le monde, d'abord en backpack et maintenant avec le cirque. Rejoins notre communauté de nomades sur Facebook, Twitter et Instagram.

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous 7 films qui te donnent le goût d'explorer 7 pays
Next As-tu peur de faire le tour du monde? Quelques chiffres rassurants

2 Comments

Leave a Reply