Portrait de nomade : 7 questions à Marie-Noël Blanchard

Portrait de nomade : 7 questions à Marie-Noël Blanchard

Les mille et un boulots qui te permettent de voyager autour du monde… parles-en à Marie-Noël Blanchard Fecteau, cette nomade qui les a probablement tous essayés! En passant d’hôtesse de l’air à deck hand sur un yacht de milliardaire à prof de yoga, Marie-Noël ne peu s’empêcher de trouver les façons les plus originales d’explorer le monde.

Partie de son Québec natal il y a maintenant cinq ans, elle n’est juste jamais revenue. Depuis le début de l’année 2015, ses aventures rocambolesques l’ont emmenée aux Bahamas, au Mexique, en Jordanie et maintenant en Europe de l’Est, et ce, tout en continuant de tenir sa famille et ses amis au jus de ses aventures sur son site Blog de Voyageuse.

Voici 7 questions afin de la découvrir davantage :

Que fais-tu dans la vie pour voyager autant?

Mon père m’a toujours dit :

La cenne la plus importante, c’est pas celle que tu as gagnée, c’est celle que t’as pas dépensée!

Ça sonne peut-être un peu trop «avare freak» mais on va se le dire, les voyageurs n’ont habituellement pas un mode de vie très dépensier et je suis loin d’être l’exception à la règle. Ceci dit, quand je ne travaille pas dans des petites jobines à contrat, je suis sur la route en train de profiter des fruits de ce travail.

Sur la route - Portrait de nomade : Marie-Noel - Nomad JunkiesEn gardant toujours en tête que si je contemple aujourd’hui la beauté du Gange, que je ride une belle vague à Tamarindo ou que je savoure un vrai pad thaï de coin de rue, c’est qu’à un moment donné, j’ai travaillé fort pour la cause et qu’une simple bonne habitude de vie financière peut rallonger mes voyages de quelques mois!

J’y pense deux fois avant de succomber pour le backpack dernière tendance ou l’équipement électronique qui vient de sortir chez Apple…!

Qu’est-ce qui t’a poussé à adopter un style de vie nomade?

La fameuse piqûre du voyage! Contrairement à plusieurs, elle n’est pas arrivée subitement. Elle s’est plutôt installée peu à peu depuis les roadtrips de mon enfance pour aller voir la famille à 7 heures de route, puis participer au plus de voyages étudiants possibles au secondaire.

Au cégep, c’était la belle-sœur qui est partie travailler en Suisse pendant un an qui m’a donné l’inspiration de partir également, quand mon tour viendrait…

Puis, j’ai fait comme plusieurs d’entre nous : j’ai fait LE move. J’ai quitté mon emploi de designer de mode dans une grande ville pour m’acheter un ticket one-way. Et ce n’était qu’un tout petit début, seulement un Amigo Express Québec-Montréal!
voyage - Portrait de nomade : Marie-Noel - Nomad Junkies
Je suis revenue un an plus tard après avoir traversé plusieurs continents sur le pouce et en camping. J’ai exploré l’autre bout du monde en sachant que ce voyage allait changer mon style de vie pour toujours.

Le retour du premier voyage à été particulièrement difficile. J’essayais en vain de me réadapter à la vie routinière que j’avais déjà connue, mais quelque chose de trop fort en moi me disait que je ne «fittais» pas dans le moule et que je ne pouvais plus vivre de la même façon après m’être imprégnée de toutes les merveilles de ce monde.

C’est à ce moment qu’Air Canada est arrivé dans ma vie et que j’ai pu explorer de nouvelles façons de combiner travail, voyages et plusieurs mois de vacances pendant l’hiver, puisque j’avais choisi de prendre un poste temporaire d’agente de bord pour l’été. J’ai donc, pendant trois ans, voyagé l’été en tant qu’agente de bord et troqué ma valise contre mon backpack, l’automne venu, pour continuer ma route vers une destination soleil coup-de-tête… une vraie snowbird!

Hôtesse de l'air - Portrait de nomade : Marie-Noel - Nomad JunkiesComme si ce n’était pas assez de continuer ce métier et de profiter des avantages que cela m’apportait, j’avais quand même besoin de plus de… thrill!

Inspirée par les gens rencontrés sur la route, j’ai décidé de me lancer dans la vie de marin et de travailler sur un yacht privé de milliardaire. Un autre billet d’avion, une formation de sécurité nautique, une entrevue et j’étais partie pour une nouvelle aventure!

Comment est-ce que ton entourage perçoit ton mode de vie?

Honnêtement, ça a été une grande question d’adaptation. Au début, on pouvait mettre ma longue absence sur la faute d’un grand voyage de jeunesse et ça passait bien.

Puis, à mesure que les voyages se répétaient, j’ai souvent eu droit à des interrogatoires de proches s’inquiétant pour mon futur puisqu’un mode de vie nomade ne convient vraiment pas à tout le monde. Mais en même temps je savais que ça les faisait rêver de me voir parcourir le monde en toute liberté

Backpacker - Portrait de nomade : Marie-Noel - Nomad JunkiesC’est alors que j’ai commencé à écrire un petit blogue de voyage afin d’emmener les gens avec moi dans mes péripéties rocambolesques. En me lisant, ils font eux aussi un peu partie du trip!

Comme pour moi chaque jour est une nouvelle aventure et que ceux qui me connaissent bien savent que je n’ai encore aucune idée du plan de fou qui me sortira de la tête demain matin, je dis toujours que le meilleur reste à venir.

En quelques années, j’ai changé de métier et de direction plusieurs fois. Peu à peu, mon entourage à bien fini par s’adapter à mon crazy rythme de vie…!

Quels pays as-tu visités à ce jour et quel est ton coup de cœur?

Canada, États-Unis & Hawaii, Nouvelle-Zélande, Australie, Thaïlande, Cambodge, Laos, Égypte, Italie, France, Suisse, Costa Rica, Panama, Nicaragua, Philippines, Inde, Israël, Mexique, Cuba, Pérou, Jordanie, Bahamas et Honduras.

Pays visités - Portrait de nomade : Marie-Noel - Nomad JunkiesJ’ai aussi eu la chance, en travaillant avec Air Canada, de faire de magnifiques escales à Pékin, Shanghaï, Tokyo, Sydney, Barcelone, Londres, Frankfort, New-York, même Whitehorse et j’en passe!

Mon coup de cœur est définitivement l’Inde. Il y a dans cette culture une énergie extrêmement puissante qui dépasse tous les mots pour la décrire. Les couleurs, les saveurs, la musique… je me croyais dans un pays magique complètement à part de cette planète!

Moutons - Portrait de nomade : Marie-Noel - Nomad Junkies

Pour vivre dans un pays à plus long terme, je dirais le Mexique ou le Costa Rica. J’y ai voyagé souvent et je m’y suis fait beaucoup de contacts. C’est une merveilleuse combinaison de surf, jungle, montagnes, culture, langue, expéditions, fruits exotiques et c’est juste à quelques heures de vol du Québec, mon véritable point central.

Quelle est ta devise dans la vie?

Devise - Portrait de nomade : Marie-Noel - Nomad JunkiesIl faut apprendre à tirer le meilleur de chaque situation. Et crois-moi, en voyageant à long terme, il en arrive vraiment beaucoup des situations hors de notre contrôle!

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui aimeraient voyager à long terme?

Suivre l’étape numéro un : ACHETER UN BILLET.

C’est à la fois l’étape la plus facile et la plus difficile. Choisir de partir à long terme implique beaucoup de changements qui doivent se faire petit à petit. Jamais je n’aurais cru me rendre où je suis présentement lorsque j’ai quitté le nid familial à l’âge de 19 ans!

Tout est une question d’équilibre et d’intuition. Beaucoup de personnes me demandent conseils sur où ils devraient partir et quand… Moi je suis partie au Costa Rica sur un coup de tête en pleine saison des pluies. J’ai tout simplement écouté mon feeling et c’est exactement là où je devais être et au bon moment.

Coucher de soleil - Portrait de nomade : Marie-Noel - Nomad Junkies
Il faut garder son calme face aux circonstances non voulues. En voyageant sur le pouce et en camping sauvage, on ne décide pas toujours où on va dormir le soir même. Je me rassurais souvent en me disant que «peu importe ce qui arrivera, je vais effectivement dormir quelque part ce soir»!

La minute où tu as fait le choix de partir, de t’avouer à toi-même que la routine ne te convient plus, c’est déjà le début d’une belle croisade. Le reste arrive tout naturellement, à mesure où les rencontres se font. La découverte de son propre chemin apparaît à force d’écouter son cœur et de suivre ses pieds.

C’est pourquoi il est si important de toujours écouter son intuition. Elle est étrangement connectée à nos rêves, nos désirs et nous mène là où on doit être. Nous mène à rencontrer les personnes que nous devons rencontrer et créer des situations qui ouvrent les portes sur des possibilités infinies!

Finalement, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite?

La même chose que je voudrais souhaiter à tout le monde que j’aime :

  • de vivre pleinement de ce qui les fait vibrer dans la vie au quotidien;
  • de prendre soin de leur santé comme d’un cadeau;
  • de nourrir leur rêves comme un privilège;
  • de faire moins de place aux regrets et plus de place aux moments présents, c’est tout ce qui importe vraiment après tout! 🙂

Il y a maintenant un peu plus de 5 ans que je suis sur la trotte ici et là (toujours en revenant faire un p’tit tour au Québec) et je sens peu à peu en moi le désir de construire un projet plus stable en connexion avec ma formation de professeur de yoga.

Médias Sociaux - Portrait de nomade : Marie-Noel - Nomad JunkiesIl y a aussi beaucoup de points positifs au concept de vivre dans la même ville pendant plus de trois mois consécutifs! Mais évidement, j’ai encore plein de projets de fou en tête, de roadtrips en caravane, de traversées d’océans en voilier, de pèlerinages dans les pays nordiques inexplorés… Je rêve d’Afrique, d’Europe, d’Océanie et ça continue!

Plus j’explore, plus je vois que le monde est grand et les possibilités sont infinies.

Je veux continuer à écrire mes petites histoires de voyage et inspirer les gens à sortir de leur cocon. Notre planète est si grande et en voyant de nos propres yeux la beauté et le déséquilibre du monde, nous devenons plus sensibles et respectueux en tant qu’individus. Il semble plus judicieux d’y porter une grande attention!

La suite - Portrait de nomade : Marie-Noel - Nomad Junkies

Tu peux suivre les péripéties de Marie-Noël sur, Facebook, Instagram ainsi que sur son blogue Blogue de Voyageuse.

Pour découvrir d’autres nomades inspirants :

 

The following two tabs change content below.

Safia Dodard

Co-fondatrice et rédactrice at Nomad Junkies
Je voyage parce que je suis accro au mode de vie nomade . J'ai quitté mon emploi en agence de pub pour explorer le monde, d'abord en backpack et maintenant avec le cirque. Rejoins notre communauté de nomades sur Facebook, Twitter et Instagram.

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous La plage secrète de Charlevoix
Next 7 mythes de l'assurance voyage

2 Comments

  1. Blanchard
    October 28, 08:09 Reply
    Magnifique Marie-Noël, ma fille préférée !!! Oui j'ai un parti pris et je suis la mère de cette petite coquette, mais combien belles sont ses situations de voyages remplis d'aventures. Lorsqu'elle revient de voyage au Québec, je savoure chacune de ses phrases qui parlent d'aventures, y compris les plus à risques brrrrrrr... Merci de me donner la chance de te suivre et continue à nous éblouir de tes belles photos et de ton plus beau sourire. Ton métier de yoga est le plus beau métier du monde et j'aime bien en profiter lorsque tu reviens au Québec. Mamaminette xxx

Leave a Reply