J’ai perdu ma fille à cause du voyage

J’ai perdu ma fille à cause du voyage

Ce texte s’adresse à ma mère, à mon père, à ma famille qui m’ont élevée et portée, soutenue et accueillie ainsi qu’à tous ces parents qui voient leurs enfants partir des mois, des années, et revenir transformés.

Après trois années loin de sa maison, la voilà qui rentre enfin chez elle. Elle a choisi de partir découvrir ces autres pays dont le monde parle tant, étouffée ici par le sien. La voilà de retour, grandie, nourrie, de ces ailleurs et de ces autres qui – en quelque sorte – l’ont élevée comme nous l’avons fait son père et moi, sa famille.

La voilà changée. Dans ses gestes, ses mots, ses yeux, je la sens différente. Différente de celle que j’ai mise au monde et vue grandir, bien au chaud dans mon cocon, sous mon toit et sous mon regard, en sécurité. Différente de celle que j’ai protégée et que j’ai vue partir la boule au ventre dans ce grand vide rempli d’inconnus. Plus tout à fait comme avant, pas tout à fait une autre pour autant.

Le voyage lui coule dans les veines

Alors que je croyais accueillir de nouveau mon enfant, voici cette femme qui ne me parle que de paysages et de vies qui me sont étrangers. Sa langue est devenue métisse. Des mots d’ailleurs viennent se glisser, ajoutant des «là» d’un accent québécois à chaque fin de phrase, cherchant vainement la traduction de mots qui lui viennent toujours en anglais, oubliant les expressions de son pays.

Ses combats sont devenus sociaux et environnementaux, elle est rentrée avec des idéaux, inspirée par ces autres modes de vie, ces cultures dont l’existence porte une signification mystérieuse pour nous. Elle me laisse percevoir ses explorations, ses aventures où j’imagine tous les dangers qu’elle omet de raconter pour me protéger.

Tu aimerais aussi : Chers parents pantoufles, voyager n’est pas dangereux

Son voyage intérieur

Ma fille, si pragmatique se met à évoquer des énergies, des forces intérieures, des chakras qu’elle visite lors de ses méditations. Ma fille, spirituelle, m’éclaire de nouvelles leçons de sagesse.

Ma fille, parisienne, est rentrée en portant des jeans troués, elle en oublie même de se maquiller. Elle qui ambitionnait une carrière à responsabilités, n’a aujourd’hui à la bouche que le mot «liberté».

Elle, qui était si timide, préoccupée par le regard des autres, la voilà qui danse et chante au milieu de la foule, ravivée d’une flamme que je ne lui connaissais pas.

Elle, qui avait des avis si tranchés, est soudain prise de compassion et de tempérance, cherchant en chaque situation le bon côté des choses. Elle, qui planifiait la moindre tâche, si fine stratège pour se rassurer, déclare laisser la vie prendre soin de son chemin. À présent, elle porte en son cœur cette foi sincère et humaniste en l’avenir.

"Chers pays, chers voyages, qu’avez-vous fait de ma fille que je vois transformée, belle, forte, épanouie?"

Encouragée par sa famille et ses amis à partir vivre sa grande aventure, jamais je n’aurais imaginé qu’elle change le cours de sa vie ainsi.

Je la regarde réaliser ses plus beaux rêves. Aurais-je imaginé un jour dans ma vie, l’accompagner aux portes de l’avion à plusieurs reprises pour qu’elle s’envole loin de ma vue, loin de mon cœur?

De ses longues études, dont j’étais si fière, elle n’en garde aujourd’hui que des tremplins pour aider les autres à trouver leur boussole intérieure, les guider à devenir eux-mêmes, comme elle l’a fait au cours de ses explorations.

Tu aimerais aussi : Le voyage pour changer le monde… et soi-même!

Femme émerveillée, femme épanouie

Après ses allers-retours indécis entre cet ailleurs et son pays, elle est enfin de retour chez elle. Heureuse, accomplie, riche d’expériences, elle a fini par admettre que son pays avait, lui aussi, tant de belles choses à lui offrir. Quelle joie, quel soulagement pour sa famille!

Cher voyage, du fond de mon cœur de mère, merci! Tu as appris à ma fille ce qu’aucun parent et aucune école ne peut enseigner : devenir soi.

Signée,

Maman d’une nomade

Et toi, comment le voyage t’a-t-il transformé?

Es-tu, toi aussi, un âme nomade qui souhaite s’envoler vers des terres lointaines, trouve les meilleurs pour les billets d’avion sur KiwiMomondo ou sur Flighthub!
The following two tabs change content below.
Auteure, globe-trotteuse, coach en développement des personnes, selon moi le voyage un merveilleux moyen de partir à la découverte de soi-même en explorant le monde. Plus qu'un périple, c'est une aventure de transformation intérieure, un cheminement intime où l'on part à la rencontre ses ombres et ses lumières.

Latest posts by Marion Swar (see all)

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous 10 bonnes raisons de venir triper au Nicaragua aux prochains NomadTALKS
Next 5 conseils pour voyager en backpack en Polynésie française

8 Comments

  1. Kelly / Tiny Trips & Tips
    October 08, 14:18 Reply
    Merci de ce récit, je pense que cela explique ce que mes parents ressentent depuis qu'ils m'ont montré le monde.
  2. Sauvazine
    October 09, 12:50 Reply
    Un magnifique récit qui me met la larme à l'oeil ! Merci à toutes ces mamans qui encouragent leurs enfants à partir malgré le pincement au cœur. Je pense très fort à la mienne qui adore écouter mes récits mais qui aime par dessous tout quand je suis près d'elle <3
  3. Nicole
    October 10, 13:33 Reply
    Ma fille Joanna est partie seule, sac à dos, faire le tour d'Amérique latine, depuis 19 mois. Je l'ai rejoint en juin, en Équateur, et je la reconnais dans ce portrait : plus sûre d'elle, épanouie, heureuse, faisant de belles rencontres à chaque étape de woofing, les gens chez qui elle a travaillé ne voulant pas la laisser repartir. Là,depuis 2 jrs, elle traverse l'Argentine avec la moto qu'elle a achetée au Paraguay, et compte aller jusqu'en Patagonie. Que dire? Que penser? C'est son chemin, c'est sa vie, et je lui ai souvent enoncé le proverbe juif. Oui je lui ai donné ses racines et maintenant, elle déploie ses ailes. L'essentiel est qu'elle soit heureuse, je ne l'ai pas élevée pour qu'elle reste avec moi. Une maman certes angoissée mais très fière.
  4. Fanny
    October 12, 09:20 Reply
    Merci pour cet article, j'ai l'impression que l'on parle de moi :) A mon retour en France j'avais publié cet article : http://lespetiteschosesdefanny.com/voyager-un-an-changements-profonds Deux fois que je reviens après de merveilleux voyages (intérieurs) à l'étranger, après avoir goûté à d'autres styles de vie, et je ne cesse de penser à repartir.
  5. Isabelle
    October 13, 00:26 Reply
    J'ai été très émue par ce texte, car moi je suis Maman d'un fils nomade qui revient mûri de chaque voyage. Votre phrase de fin est tout à fait vraie: en voyageant on apprend à écouter les autres , mais surtout à s'ouvrir aux autres.
  6. Coco
    October 17, 15:13 Reply
    Témoignage tellement touchant mais tellement vrai. Et dire que je vais vivre cela dans quelques mois. Malgré la peur, la tristesse qui m'habite déjà, je suis tellement fière de voir qu'ils vont accomplir leurs rêves.
  7. Valoche Mamoune
    October 17, 18:21 Reply
    je suis la maman d'une fille nomade depuis 5 ans maintenant, Chachou a commencé par un an en Australie puis une deuxième année n'ayant pas visité toute l'Australie. Elle est rentrée quelques temps en France auprès de nous, changée, mûrie, grandi,heureuse , épanouie de toutes les belles rencontres faites au cours de son voyage mais tellement impatiente de repartir !! et c'est ce qu'elle a fait ! L'Asie : le Vietnam, le Cambodge, le Laos, la Thaïlande, l'Indonésie et enfin les Philippines où son frère l'a rejoint et ont passé 3 mois ensemble, à vivre quelque chose d'inoubliable, de merveilleux si loin de leur pays, de leur famille. Puis, elle est rentrée avec son frère à nouveau ! 2 mois, le temps de passer les fêtes de Noël en famille, et puis ma Grinouille s'est renvolée pour l'Amérique du Sud, par tous les paysoù elle est passée elle a adoré et à chaque fois un déchirement de quitter les personnes rencontrées... Alors oui moi aussi ce texte m'a fait pleurer mais ma fille est si heureuse et je suis si fière d'elle pour son courage et sa volonté, tous ses voyages lui auront sûrement fait devenir ce qu'elle est maintenant : une fille riche des amis rencontrés au fil des pays ... j'attends toujours avec impatience que mon messenger sonne pour pouvoir voir son bonheur!! Je l'aime tant ma Grinouille nomade

Leave a Reply