La vie est comme un aéroport

La vie est comme un aéroport

La vie est comme un aéroport. Bon, je sais, c’est super cliché. Et tous les voyageurs ont déjà entendu cette phrase au moins une fois. Mais quand même : maudit que c’est vrai pareil!

Je suis présentement en train d’attendre mon avion vers Paris, la ville lumière, et ironiquement, je pense que c’est ce qu’on recherche tous, deep down, la lumière au bout du tunnel, mais bien avant que notre temps soit venu.

C’est pas tellement faux tout ça! Je regarde autour de moi et je vois des gens qui viennent d’un peu partout dans le monde et qui vont un peu partout se faire surprendre encore et toujours par tout ce que la planète bleue a à leur offrir. Parmi toutes les destinations à leur disposition, ils ont choisi celle-là. Puis, je me dis que ce n’est sûrement pas leur premier voyage ni même leur dernier, alors le choix de la destination est-il si décisif?

Arizona - La vie est comme un aéroport - Nomad Junkies

Photo : @nomadicemilie

Tu aimerais aussi : Le grand retour de voyage, la maladie de tous les nomades

La vie, une suite de destinations décousues

J’ai toujours eu l’impression de vivre ma vie comme si je vivais constamment dans mes bagages, errant dans un aéroport, attendant patiemment de me décider sur LA  bonne destination à choisir. Et ce qui est drôle ici, c’est que je ne parle même pas au sens figuré! Je suis réellement incapable de m’installer complètement à quelque part. Si je t’invitais à souper chez moi, tu verrais des vestiges de bagages qui trainent un peu partout et ce, que ça fasse deux semaines ou trois mois que je suis de retour (oui je sais, je travaille là-dessus! Ou pas…)!

Quand j’étais un peu plus jeune et que je portais dans mon sac à dos ce que je pensais que je voulais faire toute ma vie, j’ai réalisé, une fois celui-ci rempli de toutes ces expériences, qu’il y avait peut-être d’autres destinations qui fitteraient plus avec ma personnalité de bohème. Je suis donc montée à bord d’un nouvel avion, puis d’un autre, puis d’un autre…

Et là, je me suis dit, avec un peu de recul, que je pensais au départ que tous ces chemins n’avaient aucun lien entre eux, mais qu’ils constituaient en réalité la personne que je suis aujourd’hui et que je ne les échangerais pour rien au monde. Si c’était à refaire, je choisirais à nouveau les mêmes destinations dans le même ordre, parce qu’elles m’ont permis d’être la fille curieuse et toujours à la recherche de nouveaux défis que je suis devenue.

Cover - La vie est comme un aéroport - Nomad Junkies

Photo : @nomadic_nyny

Tu aimerais aussi : Voyage : l’argent n’achète pas le bonheur

Aujourd’hui : Paris. Demain : qui sait?

Je jette un autre regard autour de moi et je reste captivée par le tableau des départs. Plusieurs villes me font de l’œil. Une autre fois, peut-être…

Ce qui est bien avec la vie, c’est qu’il n’y a jamais rien de décisif, on est en constant changement. Faut juste arrêter de se mettre de la pression pis vivre selon nos coups de cœur du moment. Au milieu du brouhaha de l’aéroport, je me dis que oui, c’est vraiment ici ma place, au milieu de toutes ces opportunités et de ce multiculturalisme, où tout est toujours possible!

Et toi, vis-tu dans tes valises? As-tu trouvé ta prochaine destination ou as-tu encore les yeux fixés sur le tableau des départs?

Tu aimerais aussi : Voyager : un état d’esprit

The following two tabs change content below.
Voyager est avant tout un état d'esprit. En voyage, on s'apprivoise... on devient qui l'on est et ça, il n'y a rien de plus précieux dans la vie. J'ai toujours eu un esprit nomade; les fameux 9 à 5, pas pour moi! Le besoin de liberté, de découvrir et de m'accomplir sont primordiaux et tous mes choix de vie vont en ce sens! Saute et le filet va apparaître!

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous 8 trucs pour faire exister le voyage dans ton quotidien
Next Photos de voyage et selfies : voyageur ou vantard?

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply