Voyage : l’argent n’achète pas le bonheur

Voyage : l’argent n’achète pas le bonheur

«L’argent, c’est ce qui fait vivre.» Tu as sans doute déjà entendu cette phrase prononcée sans équivoque. Peut-être que c’est sorti de la bouche de tes parents ou bien de quelqu’un de ton entourage pour qui le travail est ce qui prévaut dans tout. Cette façon de penser nous vient d’une époque où la sécurité ou, devrais-je plutôt dire, l’insécurité dominait.

"Il faut bien que tu manges, comment tu vas faire si t’as pas d’argent?"

Ça aussi, c’est assez commun comme phrase. Je ne dis pas que ces énoncés ne sont pas vrais, ils le sont, mais la subtilité ici prend forme dans la signification du mot «argent». C’est tellement un concept intangible et relatif à chacun. Personnellement, je suis tannée d’entendre ce genre de vérités absolues auxquelles on ne devrait supposément pas répliquer.

Plage Naxos - L'argent n'achète pas le bonheur - Nomad Junkies

Photo : @nomadic_nyny

Je vais te dire, moi, ce qu’il te faut pour vivre : être en santé et prendre soin de soi. C’est tellement évident comme concept qu’on l’oublie, comme on oublie de respirer, et ce, dans tous les sens du terme. Pourquoi est-ce que les voyages sont omniprésents de nos jours, que tous les jeunes semblent choisir de partir explorer le monde? Pour prendre du temps pour eux et pour vivre, tout simplement.

Tu aimerais aussi : Sois la fille qui voyage.

Mais c’est quoi ça, vivre?

Pour plusieurs, c’est un concept beaucoup trop philosophique, alors certains préfèrent cadrer dans le moule d’une société conformiste et, parfois, un peu trop individualiste. C’est facile, tout le monde connaît le mode d’emploi, t’as juste à suivre la recette pis tu devrais arriver au même résultat que des milliers d’autres personnes. C’est rassurant, n’est-ce pas?

Pour d’autres, la signification de la vie pourrait être aussi complexe qu’une thèse de doctorat rédigée par plusieurs personnes sur le coin d’une table dans une auberge de jeunesse en Thaïlande.

Jasper Fanny - generation wanderlust l argent ne fait pas le bonheur - Nomad Junkies

Photo : @nomadic_nyny

Génération wanderlust

Oui, je fais partie de cette génération de bohèmes des temps modernes qui se dit qu’on a juste une vie à vivre pis qu’on est aussi bien de la vivre pleinement en faisant ce qu’on aime. L’autre jour, le père d’une fille que je connais lui a dit : «La vie peut être assez tough de même, alors on est aussi bien de faire ce qu’on aime.» Moi, j’ai pour mon dire qu’on doit choisir le genre de vie qu’on veut, comme on choisit ses pensées.

Je regarde autour de moi depuis quelques années et je vois une vague d’intérêt soudaine pour les coachs de vie, les massothérapeutes, les séances de yoga, etc. On dirait que la société commence à se conscientiser, tranquillement pas vite, que les gens s’aperçoivent que l’argent sert bien sûr à s’acheter de quoi manger, se mettre sur le dos et se loger, mais que tout ça peut s’obtenir pour une somme humble et raisonnable.

Tu aimerais aussi : Voyage beaucoup et travaille un peu.

L’argent comme base de la société?

Alors, au final, c’est la société de consommation qui te dit que tu dois avoir un bon salaire pour t’acheter le nouveau gadget indispensable à ta survie (yeah right!). Au fond, c’est toi qui te crées des besoins en acceptant de suivre le courant.

"Il suffit d’avoir les bonnes priorités et tu vas être capable de vivre, même avec peu d’argent."

Naxos coucher de soleil - generation wanderlust l argent ne fait pas le bonheur - Nomad Junkies

Photo : @nomadic_nyny

Tu aimerais aussi : Comment explorer le monde pour moins de 1000 $ par mois.

À la phrase «l’argent, c’est ce qui fait vivre», je réponds tout simplement : peut-être, oui, mais c’est aussi à cause de ce besoin d’argent que tu te crées toi-même que ta santé prend le bord. S’il y a bien une chose qui va te suivre toute ta vie, c’est bien ton corps, alors il ne faut surtout pas se sentir coupable de prendre soin de soi. Vas-y! Expérimente, voyage, fais ce que t’aimes, mais, surtout, écoute-toi!

C’est peut-être cliché, mais c’est criant de vérité : «Travel while you’re young and able. Don’t worry about the money, just make it work. Experience is far more valuable than money will ever be.»

Et je finis en vous disant que le terme «young» est lui aussi relatif, selon moi. Tant que la petite flamme qui est en toi brûle encore, tu vas rester jeune toute ta vie.

Te reconnais-tu dans ce texte? Réagis dans les commentaires!

Si comme nous tu n’aimes pas ça lancer ton argent par les fenêtres, on te propose trois sites pour trouver les meilleurs deals sur les billets d’avion 👉 KiwiMomondo ou sur Flighthub!
The following two tabs change content below.
Voyager est avant tout un état d'esprit. En voyage, on s'apprivoise... on devient qui l'on est et ça, il n'y a rien de plus précieux dans la vie. J'ai toujours eu un esprit nomade; les fameux 9 à 5, pas pour moi! Le besoin de liberté, de découvrir et de m'accomplir sont primordiaux et tous mes choix de vie vont en ce sens! Saute et le filet va apparaître!

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous Portrait de nomade : 7 questions à Marie-Christine Amyot
Next Playlist de nomade : la trame sonore de ton voyage

2 Comments

  1. Mozzriam
    October 19, 07:16 Reply
    J'ai 56 ans et ce feu de partir fait de moi une personne qui a eu un mode de vie nomade... Après quelques essais non fructueux de m'enraciner pour cadrer dans l'image que la société et ceratins proches aimeraient me voir faire... Je me retrouve à me choisir car demain n'est pas garanti pour personne et ma vie, je la veux me ressemblant et ne pas me "piler" sur le coeur jusqu'à la fin de mes jours...
  2. a1anne
    October 19, 11:57 Reply
    Humm j'aurais quand même aimé une réponse plus globale. Genre comment tu sépare ton temps entre gagner de l'argent pour te payer le minimum, billet d'avion à la base, et le travail. Parce que moi j'ai l'habitude de ne travailler que l'été et généralement les voyages se font mieux l'été, comprenant que été pour moi c'est entre début mai et fin août.

Leave a Reply