Explore l’Abitibi-Témiscamingue (Itinéraire : 1 semaine d’aventure)

Explore l’Abitibi-Témiscamingue (Itinéraire : 1 semaine d’aventure)

Les touristes européens raffolent de ll’Abitibi-Témiscamingue, «la vraie aventure québécoise» comme y disent; pourtant y’a peu de Québécois qui connaissent cette jeune région. On dit jeune parce que la plus vieille municipalité s’appelle Ville-Marie et célèbre seulement ses 125 ans. Mais tsé les Amérindiens y vivent depuis plus 8000 ans! Alors, pour revivre l’histoire et la folie de la ruée vers l’or, on t’a préparé un itinéraire d’une semaine, une loop pour découvrir cette région de l’ouest du Québec (et non du nord, comme tout le monde pense). Au départ de Montréal, en route vers Val-d’Or (525 km) :

Tu auras besoin:

  • d’une voiture;
  • d’une semaine ou plus de vacances;
  • de la bonne musique de roadtrip (ou écoute la radio Capitale Rock);
  • d’être un trippeux d’aventure et de plein air.

Roadtrip Abitibi-Témiscamingue

1er arrêt : Val d’Or (2 nuits)

Abitibi-Témiscamingue

Quoi faire?

Après avoir roulé sur la jolie route 117 Nord et avoir traversé la Réserve Faunique de La Vérendrye, tu vas arriver quelques heures plus tard à Val-d’Or. Cette ville minière dont tout le monde au Québec connaît le nom, mais que peu ont déjà visitée.

Devenir mineur d’un jour

Abitibi-Témiscamingue

Pour te plonger au cœur de la Cité de l’Or et du Village minier de Bourlamaque, prête-toi au jeu de «devenir mineur d’un jour». Après avoir enfilé un accoutrement de minier, tu seras vraiment impressionné de descendre à 91 mètres sous terre dans un véhicule minier pour te promener dans les galeries de l’ancienne mine Lamaque. Tu en apprendras également sur le processus d’extraction et tu visiteras même les laboratoires! C’est où? Cité de l’Or (90, avenue Perreault, Val-d’Or).

Faire du vélo de montagne

Abitibi-Témiscamingue

Pour ceux qui veulent que ça bouge un peu plus, tu peux faire du vélo de montagne à la Forêt récréative de Val-d’Or et, au passage, il est même possible de découvrir l’exposition Regalia – Fierté autochtone. C’est où? Forêt récréative de Val-d’Or (179, 7e rue Val-d’Or).

Boire une bière locale

Abitibi-Témiscamingue

Rien de mieux pour finir la journée qu’une bonne bière bien méritée! Coup de cœur pour la diversité de produits et l’ambiance de la microbrasserie Le Prospecteur, the place to be à Val-d’Or avec son côté rustique et moderne. C’est où? Le Prospecteur (585, 3e avenue, Val-d’Or).

Parce que l’Abitibi rime avec microbrasseries

Où manger?

Abitibi-Témiscamingue

Souper au Restaurant Windsor

Y’a de quoi se gâter à Val-d’Or! Pour ceux qui ont le bec sucré, un arrêt s’impose pour une collation ou un dessert à la célèbre chocolaterie Choco-Mango (664, 3e avenue, Val-d’Or). Pour un lunch, rends-toi au resto Balthazar Café (851, 3e avenue, Val-d’Or) pour ses mets préparés devant toi et ses produits biologiques. Pour le souper, le Restaurant Windsor (205, 2e avenue, Val-d’Or) offre de la bonne bouffe dans une atmosphère cozy! Pour une ambiance plus lounge, le Bar Bistro l’Entracte (139, avenue Perreault, Val-d’Or) propose un menu raffiné et sophistiqué.

Où dormir?

Abitibi-Témiscamingue

Avec une superbe vue sur le lac Blouin, le B&B Le Soleil couchant (301, chemin de Val-du-Repos, Val-d’Or) est une expérience unique. Les hôtes te reçoivent comme de la famille dans ce petit coin de détente et de quiétude en pleine forêt abitibienne. Rien de mieux pour commencer la journée qu’un succulent petit-déjeuner fraichement cuisiné et bien arrosé de sirop d’érable!

2e arrêt : Amos-Harricana

Abitibi-Témiscamingue

Tu t’enlignes ensuite pour découvrir les environs d’Amos, la première ville de l’Abitibi, qui est en bordure de la rivière Harricana.

Quoi faire?

Rencontrer les Abitibiwinnis à Pikogan

Abitibi-Témiscamingue

C’est drôle comment à l’étranger on s’intéresse à la culture du pays qu’on visite, mais de retour chez nous, au Québec, au Canada, on ne s’y intéresse pas nécessairement. Pour contrer ça, on a décidé de s’intéresser à la culture autochtone de la région. Avec Abitibiwinni l’expérience algonquine, tu iras visiter l’église de Pikogan et son exposition pour en apprendre davantage sur les croyances des Abitibiwinnis (véritable nom pour désigner les algonquins de cette région). Pour pousser l’expérience plus loin, pars en canot avec un guide sur la rivière Harricana. À lire : Mon expérience fascinante avec les Abitiwinnis

Observer les animaux sauvages

Abitibi-Témiscamingue

Pour se rapprocher des animaux sauvages du Québec, une visite du Refuge Pageau s’impose! En plus de découvrir l’histoire extraordinaire de la famille Pageau, c’est l’endroit de prédilection pour y apercevoir des loups, des orignaux, des porcs-épics et plein d’autres animaux orphelins. C’est où? Refuge Pageau (4241, chemin Croteau, Amos).

Jouer avec des insectes

Abitibi-Témiscamingue
L’activité la plus originale de la région
est sûrement le Labyrinthe des insectes. C’est un parcours dans une plantation de peupliers qui permet de repérer des insectes. Tu auras aussi la chance ou la peur de prendre (de toucher oui, oui!) des insectes gigantesques et exotiques. Chapeau à l’entrepreneur qui est à l’origine de cette activité! C’est où? Labyrinthe des insectes (458, chemin Vezeau, Amos).

Où dormir?

Dans le coin d’Amos, tu pourras recharger tes batteries (dans tous les sens) à l’Amosphère complexe hôtelier (1031, route 111 Est, Amos) avec une grande chambre et l’accès au jaaaaccuzzi!

3e arrêt : Parc d’Aiguebelle

Quoi faire?

Parc Aiguebelle AbitibiParcourir le sentier «La Traverse»

Wow! Le parc national d’Aiguebelle est un endroit unique, voire magique! Sculpté par des phénomènes géologiques, le parc dessine des parcours qui permet d’explorer ces paysages travaillés par des milliards d’années. Tu pourras y faire un pique-nique avant de traverser la fameuse passerelle et te rendre à la marmite de géants. Le parc est ouvert à l’année et l’hiver, ça doit être également magnifique! C’est où? Parc national d’Aiguebelle (12 373, route d’Aiguebelle, Rouyn-Noranda secteur Mont-Brun).

4e arrêt : Duparquet et les îles

Abitibi-Témiscamingue

Les 135 îles du majestueux lac Duparquet créent un paysage digne de la Scandinavie! Tu ne peux même pas t’imaginer qu’il existe des endroits de ce genre au Québec!

Quoi faire?

Se balader en bateau et pêcher

Abitibi-Témiscamingue

Le lac Duparquet déborde de poissons! Seulement 15 minutes après le début de notre épopée en bateau, on attrapait un poisson (c’est une histoire vraie, pas une histoire de pêche, là)! C’est le paradis des amoureux de la pêche! Le plus beau dans tout cela, c’est que tu peux ramener ton butin à la Pourvoirie des îles du lac Duparquet et le chef t’apprêtera ton doré en entrée, un vrai délice!

Où dormir et manger?

DuparquetLa Pourvoirie des îles du lac Duparquet (774, chemin des Pourvoiries, Duparquet), c’est l’expérience ultime : un restaurant délicieux et chaleureux, des propriétaires enjoués, une chambre avec une vue inestimable, des excursions sur le lac! Tu vas avoir le goût d’y passer un mois!

5e arrêt : Rouyn-Noranda

Quoi faire?

Abitibi-Témiscamingue

Visite du magasin général Dumulon

Rouyn-Noranda, une ville surprenante avec un passé rempli d’histoires saugrenues et un futur vibrant! Tu commences l’exploration de Rouyn-Noranda avec la visite du site historique du Magasin général Dumulon. Tu te replonges dans les années 20 et la création des deux villes minières Rouyn et Noranda, une histoire digne d’une grande télésérie américaine!

Abitibi-Témiscamingue

Visite de l’Église orthodoxe russe

Une Église orthodoxe en plein Abitibi? La communauté russe, malgré son petit nombre, a construit l’Église orthodoxe russe St-Georges. Avec une histoire haute en couleurs, cette église symbolise la diversité ethnique, religieuse et culturelle de la région. Les mines ont attiré beaucoup d’immigrants. Pour en apprendre davantage, le Centre d’interprétation sur les immigrants est situé au sous-sol et regorge d’infos.

Où manger?

Pour un déjeuner traditionnel, tu te diriges Chez Œufs (84, rue Gamble Ouest, Rouyn-Noranda) et pour un lunch raffiné, tu t’enlignes vers La Muse Gueule (140, rue Perreault Est, Rouyn-Noranda).

6e arrêt : Ville-Marie

Direction le «Témis» comme disent les locaux (pour le Témiscamingue)!

Quoi faire?

Abitibi-Témiscamingue
S’initier à l’escalade à Chibekana

De mai à septembre, le site Chibekana t’attend pour grimper! C’est à seulement 5 minutes du joli centre-ville de Ville-Marie. Accompagné d’un guide, tu pourras t’initier ou te perfectionner en escalade. La vue d’en haut est malade! C’est où? Chibekana (de la Grotte Notre-Dame : 100 rue Notre-Dame-de-Lourdes, Ville-Marie).

Où dormir et manger?

Abitibi-Témiscamingue

La Bannik

Le coup de cœur de la région du Témiscamingue est La Bannik (862, chemin du Vieux-Fort, Duhamel-Ouest). Cet endroit enchanteur regroupe un restaurant divin, des emplacements de camping et des chalets luxueux. Si tu préfères l’ambiance d’un hostel, tu dois te diriger vers l’Auberge de jeunesse Maeva-Témis (14, Notre-Dame-Nord, Ville-Marie). Avant de rouler les 650 kilomètres vers Montréal, on déjeune à La Gaufrière (18, rue Ste-Anne, Ville-Marie).

Abitibi-Témiscamingue

Refuge Pageau

En gros, l’Abitibi-Témiscamingue, c’est une région incroyable grâce à sa faune (les animaux sauvages!!!) et ses grands espaces, mais surtout une région attachante en raison de l’accueil et de la gentillesse des gens! Aussi, impossible de ne pas souligner l’énergie créative de tous ces jeunes entrepreneurs qui sont en train de modeler ce coin méconnu du Québec. Pour te donner une idée, après y avoir passé seulement une semaine, on avait le goût de déménager en Abitibi-Témiscamingue! Vas-y, pars à l’aventure!

Merci à Tourisme Abitibi-Témiscamingue pour cette destination coup de cœur!

Pour planifier ton propre trip, consulte :

The following two tabs change content below.

Emilie Robichaud

Co-fondatrice et rédactrice at Nomad Junkies
Je suis accro au mode de vie nomade ! Depuis plus de 4 ans, j’ai quitté ma zone de confort pour voyager à temps plein. Mon tour du monde sans fin compte plus de 53 pays et ça continue! Le voyage, c'est un style de vie et un état d'esprit! Joins-toi aux accros sur Facebook, Twitter et Instagram

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous Phoenix, une ville américaine pas comme les autres!
Next Un livre qui ramène au voyage... et à soi-même

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply