Confession : j’ai déjà voyagé sans assurance voyage

Confession : j’ai déjà voyagé sans assurance voyage

 

J’invente une statistique ici, mais je dirais qu’au moins UNE personne sur DEUX (si ce n’est pas plus) que je rencontre en voyage ne possède PAS d’assurance voyage.

CONFESSION :

Moi aussi j’ai, quelques fois, fait partie de cette statistique (et je remercie mes anges gardiens de pouvoir être encore en un morceau pour pouvoir t’en parler).

Eh oui! Moi, la fille du blogue de voyage, j’ai pris ce grand risque parce que… ben mes raisons ne sont pas tellement valables, mais les voici :

Raison #1 : manque de temps

Je manquais de temps avant de partir en voyage et, finalement, ça me sortait de la tête jusqu’à ce que j’arrive à destination et que je fasse «Ah oui… c’est pas juste ma brosse à dents que j’ai oubliée!»

Apprentissage #1 :

L’assurance voyage, ça devrait être la première chose que tu achètes une fois que ta date de départ est confirmée. Un coup de fil et c’est réglé… il est même possible de le faire en ligne avec certaines compagnies.

En plus, dans mon cas, je n’avais même pas besoin de magasiner pour savoir laquelle était la plus avantageuse pour mes besoins. Émilie avait fait tout le travail pour moi avec son spreadsheet Excel qui comparait toutes les compagnies d’assurance!

Raison #2 : c’est trop cher une assurance voyage

Je venais de dépenser un shit load d’argent pour mon vol, pour les quelques hôtels que j’avais réservés d’avance et pour les activités que je voulais faire. J’avais pas trop envie de sortir encore du cash pour quelque chose que, on va se le dire, je risque de ne pas utiliser.

Apprentissage #2 :

J’ai vu une phrase dernièrement qui m’a fait vraiment réfléchir et qui dit :

 Si tu n’as pas d’argent pour ton assurance voyage, tu n’as pas d’argent pour voyager.

Dans un sens, c’est vrai! Je ne comprends pas pourquoi ça ne m’a pas frappé avant… Quand on était en Thaïlande, mon amie a attrapé la bibitte de Railay et elle était K.O. pendant 3-4 jours. Finalement, ça lui a coûté quelque chose comme 400 $ en frais d’hôpital et de médicaments sans assurance voyage, montant qui avait initialement été mis de côté pour faire son cours de plongée…

Escalade Asie - Confession : j'ai déjà voyagé sans assurance voyage - Nomad JunkiesRaison #3 : je suis en santé

Je n’ai pas de problème de santé, je suis jeune et je ne prévois pas faire tant d’activités extrêmes qui pourraient mettre en danger ma vie. De toute façon, je suis prudente et les accidents, ça arrive juste aux autres.

Apprentissage #3 :

First, on va laisser faire l’attitude YOLO de l’éternelle adolescente en moi! La raison pourquoi on prend des assurances c’est parce que justement SHIT HAPPENS!

Pendant que j’étais à Singapour, j’ai rencontré une fille qui, la journée de son départ, se faisait conduire par son ami vers l’aéroport et ils ont eu un violent accident d’auto. La fille avait la jambe en mille morceaux et elle est restée plus d’un mois à l’hôpital pour se faire opérer à plusieurs reprises et, par la suite, elle a dû entamer une longue période de réhabilitation. Ça faisait maintenant quatre mois qu’elle était à Singapour, vu qu’elle ne pouvait pas prendre l’avion à cause du risque trop élevé de complications dues à la pression.

Dans mon cas, c’était vraiment moins grave, mais quand j’étais à Sydney, j’ai attrapé la mononucléose. Je suis allée plein de fois à l’hôpital pour des prises de sang (500 $ la shot sans assurance) et j’ai même eu droit à un beau trois heures de bonheur avec une intraveineuse dans le bras parce que j’étais trop faible. J’étais donc contente que tout se règle avec mon assureur qui était en contact direct avec l’hôpital!

Raison #4 : probablement déjà assurée

Je dois déjà être quand même un peu couverte par ma carte de crédit et mes assurances avec la job

Apprentissage #4 :

Je vais faire ma matante, là, mais on n’est jamais trop prudent. Moi, c’est bien simple, j’ai pas trop envie de me casser le crâne à essayer de savoir si telle ou telle affaire est couverte et pour combien de jours et blablabla (sérieux, c’est compliqué en maudit les assurances!). Habituellement, je prends le package deal et that’s it!

Par contre, si t’es un ninja de l’assurance voyage, tu sais probablement que tu peux ajouter des compléments, tout dépendant de la couverture que tu as déjà avec ta job, ta carte de crédit ou ton assurance habitation.

Mon seul conseil : appelle-les donc avant de partir! Je ne pense pas que t’aies envie de te retrouver au poste de police parce que ton iPhone s’est fait voler sous ton oreiller ou à l’hôpital parce que ça sort liquide depuis une semaine pis que finalement t’es pas couvert!

Raison #5 : c’est trop compliqué

Depuis quelque temps, je me trouve dans une situation complexe où le fait d’être en tournée ne me permet pas de retourner chaque fois au Québec pour souscrire à une assurance, donc tant pis!

Apprentissage #5 :

C’est vrai que c’est une situation plus compliquée, mais chaque individu étant différent, crois-moi que peu importe ta situation, il y a une compagnie d’assurance qui va trouver un moyen de te couvrir.

Dans mon cas, pour quelques dollars de plus par jour, je peux quand même bénéficier d’une couverture dans les périodes où mon employeur ne me couvre pas… donc c’était vraiment de la lâcheté de ma part de ne pas avoir pris d’assurance à ce moment!

Avec tout ce bien beau raisonnement, c’est là que je me suis rendu compte que j’avais tout faux en voyageant sans être couverte par une assurance voyage! Sérieux, Émilie m’a ouvert les yeux alors qu’on se dirigeait pour aller rencontrer notre nouveau partenaire Escapade Assurance Voyage (anciennement April Canada) à Québec. Elle m’a dit :

Tsé Saf, imagine qu’il t’arrive une bad luck… toute ta vie tu vas être hypothéqué à cause que tu voulais pas payer 2 $ par jour pour t’assurer! Ça vaut-tu vraiment la peine?

Là, ça a commencé à trotter dans ma tête… Je me suis rappelée la fois où, en Thaïlande, je ne voulais pas payer 5 $ de plus pour un scooter (le 5 $ couvrait l’assurance). J’ai crashé ledit scooter et j’ai dû payer 400 $ (!!!!!) pour payer les réparations.

5 $…

5 $…

Les chiffres, ce n’est pas trop mon truc, mais je peux dire que c’est pas trop rentable comme calcul!

Je pense que ma mère serait la première à me dire : «Fille, veux-tu vraiment être cheap quand vient le temps d’assurer ta santé et les biens que tu as travaillé si fort pour acquérir?». Maman, tu vas être fière de moi, parce que je n’ai plus aucune raison de ne pas souscrire à une assurance.

On pense trop souvent qu’on est invincible et que rien ne peut nous arriver. Eh boy, je dois vivre dans un monde de licornes pour penser ça. Juste la semaine passée, j’ai des amis qui me contactaient pour savoir si j’étais correcte parce qu’il y avait eu une énorme explosion en Chine. Heureusement que c’est arrivé bien loin d’où je me trouvais.

Ce n’est pas tout le monde qui a cette chance… J’te parle pas du voisin de l’ami du chum de ma coloc! Mon cousin se trouvait au Népal et venait de quitter le premier campement de l’Everest lorsqu’il y a eu le gros tremblement de terre au mois de mars. Il a dû être rapatrié d’urgence… Ça ouvre les yeux!

D’ailleurs, je veux juste souligner que les membres de Nomad Junkies sont maintenant de fiers ambassadeurs d’Escapade Assurance Voyage (anciennement April Canada), mais nous utilisons depuis bien longtemps leurs services et nous les avons recommandés à tout le monde de notre entourage. Nous avons fait des recherches dans l’industrie et leurs services répondaient le mieux à notre mode de vie nomade, tant par leur offre que par leur rapport qualité-prix. Nous ne recevons aucune commission en vous référant à eux, on le fait parce qu’on croit en leur produit 🙂

Et toi, fais-tu partie de ma statistique?

The following two tabs change content below.

Safia Dodard

Co-fondatrice et rédactrice at Nomad Junkies
Je voyage parce que je suis accro au mode de vie nomade . J'ai quitté mon emploi en agence de pub pour explorer le monde, d'abord en backpack et maintenant avec le cirque. Rejoins notre communauté de nomades sur Facebook, Twitter et Instagram.

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous Portrait de nomade : 7 questions à Kevin Jourdan
Next Backpack, surf et fiesta au Nicaragua

6 Comments

  1. Mika
    September 01, 08:04 Reply
    Très bon article Safia, dont on devrait bénéficier plus souvent sur les sites de voyage! Permet moi cependant de rajouter un petit quelque chose. On se retrouve à l'étranger où il se passe quelque chose de grave, donc soins chers et longs, que ce soit dans le pays, ou bien même une fois rapatrié. Mais ce qu'on oublie trop vite, c'est notre famille, pour qui la situation devient vite alarmante : - Comment te faire rentrer en un seul morceau ? - Quelle est la qualité des soins sur place ? Finalement, en oubliant l'assurance, on laisse la responsabilité à nos proches de s'occuper de nous en cas de pépin, et ça contredit tout ce qu'on est parti faire, c'est à dire voyager pour nous mêmes et surtout par nous même. Donc prendre une assurance voyage, c'est se responsabiliser et éviter à nos proches d'aller chercher notre corps sans vie à l'autre bout du monde, car il ne faut pas se le cacher non plus, SHIT HAPPENS comme tu dis. Je vous laisse avec article très qualitatif d'un ami à moi parti faire un tour du monde également : http://la-piste-inconnue.fr/le-carnet-de-route/choisir-son-contrat-d-assurance-assistance-pour-un-voyage-autour-du-monde/ Continuez votre blog ! C'est top de vous lire de temps à autres
    • Safia Dodard
      September 02, 04:12
      Merci pour ce commentaire Mika! Tu as tout as fait raison lorsque tu parles de la responsabilité qu'on laisse à nos proches en cas d'un accident... C'est un point que j'avais oublié, mais qui est primordial!
  2. […] sais, je sais c’est pas la première fois qu’on te le dit! Mais on se croit parfois [souvent] invincible, jusqu’à temps que boom! tu as un accident de scooter ou tu dois te faire rapatrier d’urgence […]
  3. […] sais, je sais, c’est pas la première fois qu’on te le dit! Mais on se croit parfois [souvent] invincible, jusqu’à temps que boom! tu aies un accident de scooter qui t’oblige à te faire rapatrier […]

Leave a Reply