Comment bien choisir son auberge de jeunesse

Comment bien choisir son auberge de jeunesse

Pour un backpacker, l’hébergement est une source de dépense majeure. Maintenant, avec CouchSurfing, on peut essayer de réduire les coûts en acceptant de dormir sur le sofa d’un étranger. Parfois, c’est pas si simple… Il faut trouver un lit pour la nuit et les auberges de jeunesse (hostel, en anglais) sont l’une des meilleures options. Pour ma part, j’ai voyagé pendant trois mois en Europe en restant soit chez des copains ou dans des auberges et ce fut l’une des meilleures expériences de ma vie. 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles rester dans les hostels est une excellente idée, tant pour le budget que pour rencontrer d’autres nomades comme toi. Quand tu restes à l’hôtel c’est plus difficile de se lier d’amitié avec les autres voyageurs que si tu partages un dortoir avec une dizaine d’autres personnes qui sont sur la même vibe que toi. Les auberges de jeunesse sont souvent le point de départ de multiples aventures de voyage, mais ça peut aussi virer au cauchemar si tu fais mal ton choix…

Voici quelques facteurs à considérer lorsque tu vas sélectionner ta prochaine auberge de jeunesse :

Prix :

Pour la majorité des backpackers le prix est l’une des premières considérations dans le choix d’une auberge de jeunesse. On travaille tellement fort pour économiser notre argent pour voyager que chaque sou compte. Tout ce qu’on ne dépense pas en hébergement va nous permettre de payer pour l’expédition en 4×4 dans la jungle, pour le saut en bungee ou pour la prochaine tournée de bières au pub à côté de l’auberge. Mon seul conseil, c’est de tenir compte que, des fois, payer un petit 1 ou 2 $ de plus par nuit va faire toute la différence en ce qui concerne la propreté des lieux ou même l’emplacement (si tu dois payer 5 $ de taxi pour te rendre en ville, ça vaut pas trop la peine, non?)

Emplacement :

Ce qui m’amène au deuxième point, comme ils disent en marketing : «Location, location, location!» Je suis d’accord, t’as trouvé l’auberge la moins chère de toute la ville, sauf qu’elle est située à 5 km du centre-ville et de toutes les attractions. En plus, tu dois te taper une côte de 45 degrés avec ton backpack sur le dos pour t’y rendre… Et la sécurité! Une petite recherche Google ou sur TripAdvisor va t’indiquer si le coin est sécuritaire ou non. C’est bon à savoir si tu veux pas te retrouver comme dans le film Hostel (DES BLAGUES!!!)

Extras :

C’est garanti que la première chose que tu vas regarder, surtout si tu es un nomade digital comme nous, c’est si l’auberge a le Wi-Fi gratuit. Les autres «plus» sont le service de lavage, les tours offerts, le petit déj inclus, le pick-up gratuit de l’aéroport/terminus d’autobus/gare de train… Je trouve que ces petits extras font en sorte que ton expérience dans leur établissement va être une coche au-dessus. Par-exemple, l’auberge Kabul Backpackers Hostel, à Barcelone, est non seulement le party hostel #1 de la ville, mais ils t’offrent en plus le souper gratuit! À l’opposé, moi quand l’auberge me fait payer pour mes draps, ça marche pas.

À lire aussi : 28 petites choses que les nomades savent apprécier

Casier sécuritaire :

On est peut-être tous une belle grande famille de backpackers, dans notre dortoir de 20 lits, mais moi, laisser mon passeport, mon argent, mon iPhone et mon laptop traîner, ça me tente pas trop. Je sais que le gars avec le man bun et la barbe qui dort sous ton lit est pas mal cute, mais ça veut pas dire que ses nouveaux potes qu’il a invités à la chambre pour pre-drink sont aussi gentils et honnêtes. Mieux vaut être safe et choisir une auberge qui offre des casiers pour verrouiller tes objets de valeurs et ainsi avoir l’esprit en paix.

Cuisine commune :

La bouffe c’est rassembleur! Quoi de mieux que la cuisine commune pour rencontrer des gens et donner un break à son porte-feuille en se cuisinant un bon vieux spaghetti ou un grilled cheese (à lire aussi: 5 trucs pour cuisiner dans une auberge de jeunesse). Ce ne sont pas toutes les auberges qui ont une cuisine, mais ça peut devenir un facteur décisif quand vient le temps de choisir une place où rester, surtout si tu comptes y rester plus d’une semaine.

Staff :

Mes meilleurs souvenirs d’auberge de jeunesse sont à cause du staff! À Lisbonne, au Lis’bon Hostel, le gars de la réception est devenu mon ami et il m’a même invité chez lui par la suite en Slovénie pour découvrir son pays. L’équipe du Meander Hostel, à Taipei, est tellement délirante et accueillante que c’était plus agréable de rester à l’auberge avec eux le soir que de sortir en boîte. Je n’oublierai jamais la famille qui gère l’auberge Dubrovnik Backpackers Club, avec la mère qui fait des repas typiquement croates chaque soir. Il est difficile de juger si le staff est bon quand tu book en ligne, mais si tu prends le petit deux minutes d’extra pour lire les commentaires des gens qui y sont restés, ça fera en sorte que ton expérience là-bas deviendra inoubliable. 

Astuce de nomade comment bien choisir son auberge de jeunesse - Nomad Junkies

Et toi, c’est quoi tes critères de sélection pour une auberge de jeunesse?

Article publié précédemment en anglais sur global-goose.com (What to Look For in A Hostel) et traduit librement en français. 

The following two tabs change content below.

Safia Dodard

Co-fondatrice et rédactrice at Nomad Junkies
Je voyage parce que je suis accro au mode de vie nomade . J'ai quitté mon emploi en agence de pub pour explorer le monde, d'abord en backpack et maintenant avec le cirque. Rejoins notre communauté de nomades sur Facebook, Twitter et Instagram.

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous La frénésie de Cuba : «El Taxi Loco»
Next Liste ultime de cadeaux pour nomade

0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Reply