5 conseils pour voyager en backpack en Polynésie française

5 conseils pour voyager en backpack en Polynésie française

Fais-tu partie de ceux qui croient que la Polynésie française et Tahiti, avec leur décor de carte postale, sont des destinations inaccessibles pour un budget de backpacker?

Si tu suis mes cinq conseils, la Polynésie française sera sans aucun doute de retour sur ta liste. 

1. Se loger dans les dortoirs

Guesthouse - 5 conseils pour voyager en backpack en Polynésie française - Nomad Junkies

Photo : @mariemichelelarivee

La clientèle cible de la Polynésie française n’est définitivement pas le backpacker en toi. Avec ses hôtels à minimum 300$ la nuit et ses activités hors de prix, la clientèle cible est plus le couple en lune de miel que les jeunes fringants voyageant à bas prix. Il est par contre possible de se loger à petit prix avec quelques recherches. Il te faudra peut-être faire  deux ou trois sites de recherches d’hébergement pour arriver à tes fins.

Obtiens les meilleurs prix en comparant sur Airbnb | Booking.com | Hostelworld

La première auberge jeunesse a ouvert ses portes dernièrement à Tahiti, sur Papeete (la capitale). À Moorea, il y en a quelques-unes également depuis quelques années. Sur les autres îles, les auberges sont rares. Il faut donc résider chez l’habitant, ce qui est un peu plus cher, mais un excellent plan pour s’imprégner de la culture locale.

2. Éviter les voitures de location

Vélo - 5 conseils pour voyager en backpack en Polynésie française - Nomad Junkies

Photo : @mariemichelelarivee

Certaines îles sont grandes et il faut une voiture pour se déplacer, mais les locations sont hors de prix. On parle de minimalement 100$ par jour. Il faut donc les éviter ou se séparer la location à plusieurs pour que ce soit rentable.

Économise jusqu’à 30 % de rabais en louant une voiture à partir de Moorea, Papeete, Tahiti ou Taravao avec Auto Europe

Sinon, il est possible de prendre le bus à Moorea et Tahiti. Les horaires de bus sont très aléatoires. Il est mieux de demander aux gens locaux pour avoir l’heure juste. Et attention, il n’y a plus d’autobus après 17 h, la vie des îles quoi!

Le stop est l’option la moins dispendieuse et la plus versatile. Les Polynésiens te prendront facilement à bord de leurs véhicules parce qu’il y a normalement qu’une seule route autour de l’île. Il est facile de faire du stop à Moorea et à Tahiti, étant donné l’achalandage de véhicules. Sur les autres îles c’est plus difficile parce qu’il y a peu ou aucun véhicule à l’heure. Il est alors possible de marcher ou de louer un vélo pour faire le tour.

3. Se déplacer en bateau

Dauphins - 5 conseils pour voyager en backpack en Polynésie française - Nomad Junkies

Photo : @mariemichelelarivee

Pour se déplacer d’île en île, il est mieux de se déplacer en bateau plutôt qu’en avion. Il y a des traversiers qui relient Tahiti et Moorea. Cependant, les traversiers entre les autres îles sont peu fréquents. Il est aussi possible de s’inclure dans les bateaux Cargo qui prennent généralement 30 passagers à leur embarcation, mais attention il faut communiquer avec le capitaine au moins trois mois à l’avance!

4. Acheter une passe multi-îles pour se déplacer en avion

Bière - 5 conseils pour voyager en backpack en Polynésie française - Nomad Junkies

Photo : @mariemichelelarivee

Si le bateau n’est pas une option faute de temps, il est possible de se rendre aux îles par avion. Air Tahiti a le monopole des vols entre les îles des sociétés, les billets sont donc dispendieux. Pour rentabiliser le tout, ça vaut la peine de faire l’achat de la passe multi-îles Air Tahiti qui débute toujours de Papeete.

5. Éviter les tours guidés

SUP - 5 conseils pour voyager en backpack en Polynésie française - Nomad Junkies

Photo : @mariemichelelarivee

Les tours guidés sont toujours dispendieux, mais c’est encore plus vrai en Polynésie française (souviens-toi que c’est habituellement des tourtereaux en lune de miel qui les réservent). Les excursions font souvent l’exploration des eaux. Avant de booker un bateau, demande-toi s’il n’est pas possible d’utiliser ta force physique et de pagayer au lieu d’y aller à moteur. Il est facile de louer un kayak ou un paddleboard un peu partout sur les îles.

C’est certain que la Polynésie Française n’est pas l’endroit ayant le coût de la vie au plus bas… Mais, il n’y a pas de doute, c’est une destination à visiter absolument, surtout en backpack!

Tu aimerais aussi :

Est-ce que la Polynésie française t’apparaît maintenant plus accessible? As-tu d’autres conseils pour voyager en Polynésie sans te ruiner?

On te suggère :

The following two tabs change content below.
Il y a quelques années, j'ai fait du voyage mon emploi. Je suis agent de bord, je profite de mon emploi pour visiter de nouvelles destinations et faire des hôtels ma maison. J'utilise toutes mes journées de congé pour troquer la valise à roulette pour mon sac à dos et voyager à mes frais. Lorsque j'écris un article, je suis assurément à 35 000 pieds, assise dans un siège hublot.

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous J'ai perdu ma fille à cause du voyage
Next J'ai vécu mon deuil en Corée du Sud

2 Comments

  1. Tahiti Le Blog
    October 17, 18:23 Reply
    Conseils utiles, sans doute, mais je ne suis pas sûr qu'au final la destination deviennent bon marché. Il n'y a pas de dortoir sur les îles et seulement des petites pensions super chères. Il faudra payer le billet d'avion pour venir en Polynésie. Ne prendre que des bateaux rallonge grandement la durée du séjour (et donc augmente le budget). Et puis prendre un guide, surtout pour l'exploration des lagons, me semble quand même souvent indispensable. A moins de connaitre parfaitement le coin (spots de snorkeling) et de posséder son propre bateau. Sinon l'autre possibilité est de faire un petit tour sur mon blog !
  2. James Anderson
    October 27, 12:44 Reply
    I am in French Polynesia at the moment. Rental cars definitely do not cost $100 a day. I've been on six islands so far and car rentals have been costing me between $40-$70 a day. Furthermore, you really need to get away from the main islands of Tahiti and Moorea, which are the most developed and commercialized. You can find Airbnbs for $200-$300 a week on the outer islands, staying with local families and getting a real authentic cultural experience. At the end of the day, this is NOT a destination for cheap backpackers used to spending $20 a day travelling in Asia. To avoid guided tours with locals because they're "too expensive" is ridiculous considering they have inside knowledge and can take you to the best diving spots and secret hiking trails.

Leave a Reply