15 choses qu’une grande voyageuse NE fait PAS

15 choses qu’une grande voyageuse NE fait PAS

DSCN0229

Les grandes voyageuses (comme celles nommées dans notre top 15) ont toutes des traits de personnalité en commun. Vagabonder dans le monde, ça prend du courage. Voyager, ça forge l’estime de soi.  Si tu ne crois pas en toi, qui le fera? Voici 15 choses qu’une nomade qui a confiance en soi NE fait PAS :

1. Elle n’invente pas d’excuse.

Une aventurière sûre d’elle s’approprie ses pensées et ses actions. Si elle manque son prochain bus, elle ne blâme pas les autres ou le trafic. Elle assume ses responsabilités et n’en fait pas un drame.

2. Elle n’évite pas de faire des choses dont elle a peur.

Une globetrotteuse confiante ne laisse pas la peur dominer sa vie. Elle ne reste pas enfermée chez elle parce qu’elle a peur des insectes, des maladies, des méchants, des accidents… Elle se met au défi; elle fait de l’escalade ou du saut en parachute même si elle a peur des hauteurs. Elle sait que les actions qui l’effraient sont le plus souvent celles qui permettent d’évoluer.

3. Elle ne reste pas dans sa zone de confort.

Une grande voyageuse ne vit pas dans une bulle de confort, car elle sait que c’est un lieu où les rêves meurent. Elle troque son inconfort contre l’aventure, car c’est nécessaire pour arriver à ses fins, à son épanouissement.

4. Elle ne remet pas les choses à la semaine prochaine.

Une nomade comprend qu’un bon plan exécuté aujourd’hui est mieux qu’un grand plan exécuté un de ces jours (remis à la semaine des quatre jeudis). Elle n’attend pas le «bon moment» ou les «bonnes circonstances», parce qu’elle sait que ces conditions sont simplement basées sur la peur du changement. Elle passe à l’action ici, maintenant, aujourd’hui; c’est seulement dans le moment présent que les choses progressent.

5. Elle n’est pas obsédée par l’opinion des autres.

Une gypsy moderne ne se laisse pas abattre par les commentaires négatifs. Bien qu’elle se soucie du bien-être des autres et vise à avoir un impact positif dans le monde, elle ne se laisse pas coincer par les critiques auxquelles elle ne peut rien changer. Elle sait que ses vrais amis l’acceptent telle qu’elle est et elle se fout du reste.

6. Elle ne porte pas de jugement.

Une exploratrice confiante accepte les gens et les situations avec leurs bons et leurs mauvais côtés, car après tout, il y a toujours deux côtés à une médaille. Les différences n’ont pas besoin d’être comprises. Elle ne regarde pas les gens avec un sentiment de supériorité et prône l’égalité.

7. Elle ne laisse pas le manque de ressources l’arrêter.

Une routarde sûre d’elle est débrouillarde et sait faire bon usage des plus grandes jusqu’aux plus petites choses qu’elle possède. Elle croit que tout est possible avec de la créativité et de la persévérance. Elle n’agonise pas sur les embûches et se concentre sur les solutions possibles.

8. Elle ne fait pas de comparaison.

Une voyageuse épanouie n’est jamais en compétition avec autrui. La seule comparaison se fait avec la personne qu’elle était hier. Elle pense que chaque personne vit une histoire si unique que d’établir des comparaisons est un exercice futile et simpliste, voire absurde.

9. Elle n’essaie pas de plaire à tout le monde.

Une aventurière confiante n’a aucun intérêt à plaire à chaque personne qu’elle rencontre. Elle est consciente qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et que tous les humains ne s’entendent pas entre eux, que c’est ainsi que la vie est faite. Elle se concentre plutôt sur la qualité de ses relations, au lieu de la quantité .

10. Elle n’a pas besoin d’être constamment rassurée.

Une nomade n’a pas besoin de se faire tenir la main. Elle comprend que la vie est parfois injuste et que les choses ne se déroulent pas tel qu’anticipé. Elle ne cherche pas à contrôler les éléments de sa vie, elle se concentre sur son pouvoir de réagir positivement et se servir des épreuves pour grandir.

11. Elle n’évite pas les vérités dérangeantes de la vie.

Une voyageuse assumée s’attaque aux problèmes de la vie à la racine, avant que la maladie ne se propage plus loin. Elle pense qu’un petit problème ignoré aujourd’hui peut devenir majeur dans plusieurs jours, plusieurs mois. Elle affronte la vie.

12. Elle n’abandonne pas à chaque inconvénient mineur.

Une nomade se relève chaque fois qu’elle tombe. Elle comprend que l’échec fait partie inévitable du processus de croissance. Elle est une détective, toujours à la recherche d’indices pour déterminer pourquoi telle approche ne fonctionne pas. Elle modifie ses plans et essaie à nouveau (mais mieux cette fois).

13. Elle n’attend pas la permission des autres pour agir.

Une voyageuse dans l’âme passe à l’action sans hésitation. Elle ne cherche pas à connaître le point de vue de tout le monde sur sa vie, elle n’attend pas d’approbation. Chaque jour, elle se répète «Si ce n’est pas moi qui le fait, qui le fera?».

14. Elle ne limite pas ses options.

Une amoureuse des voyages ne se contente pas d’une seule option. Elle est toujours ouverte aux nouvelles approches, aux nouvelles destinations, aux rencontres impromptues. Elle est flexible dans ses choix, ses itinéraires et ses décisions.

15. Elle ne croit pas aveuglément ce qu’elle lit sur internet sans y réfléchir.

Une nomade confiante ne prend rien pour du cash. Elle est curieuse et avide de nouvelles connaissances et de divers points de vue, mais vérifie et contrevérifie avant d’utiliser les informations. Elle maintient un scepticisme sain.

Lecture intéressante :

Est-ce que tu te reconnais?

Cet article est grandement inspiré de la publication de LifeHack.org et librement traduit de l’anglais en québécois pure laine (en plus d’une touche féminine et nomade).

À lire également :

 

The following two tabs change content below.

Emilie Robichaud

Co-fondatrice et rédactrice at Nomad Junkies
Je suis accro au mode de vie nomade ! Depuis plus de 4 ans, j’ai quitté ma zone de confort pour voyager à temps plein. Mon tour du monde sans fin compte plus de 53 pays et ça continue! Le voyage, c'est un style de vie et un état d'esprit! Joins-toi aux accros sur Facebook, Twitter et Instagram

Commentaires

Laisse un commentaire

Previous Roadtrip en 4x4 dans les gorges du Maroc
Next Food porn coréen (Quoi manger en Corée du Sud?)

1 Comment

Leave a Reply